2000

De la concentration sur l'Erika au naufrage du Ievoli Sun

Face à des sollicitations bien supérieures à ses moyens, le Cedre bat le rappel de ses anciens cadres et stagiaires, pour renforcer son personnel, ne restreignant ni le temps de travail ni les dépenses. Le pari est risqué. L’activité associative opérationnelle explose (+ 130 %). Ses coûts en font autant. Mais l’annonce au Comité Interministériel pour l’Aménagement et le Développement du Territoire (CIADT) du 28 février que les moyens de l’association seront renforcés en 2001 conforte la direction dans son choix.

 

Le 31 octobre, alors que la pression liée à l’Erika commence à diminuer, le chimiquier Ievoli Sun coule en Manche avec une cargaison de 6 000 tonnes de styrène, méthyl-éthyl-cétone et alcool isopropylique. Le Cedre est mobilisé pour évaluer les risques et conseiller sur les mesures à prendre, y compris en réalisant des expérimentations entre Noël et le jour de l’An.