2004

Les contrats de l'après-crise

La crise du Prestige est passée. Elle a renforcé la conviction acquise par les autorités européennes après la marée noire de l’Erika qu’il y a beaucoup à faire avant la prochaine catastrophe. Différents programmes intègrent le sujet de la pollution marine accidentelle dans leurs appels à propositions. Déjà engagé dans plusieurs projets de recherche & développement post-Erika financés par le Ritmer, le Cedre s’associe à des partenaires d’autres pays pour participer à des projets similaires au niveau européen. Exploitant l’expérience du comité de prévision de dérive du Prestige, il publie une version refondue de son guide « L’observation aérienne des pollutions pétrolières en mer ».