2005

Une année record

Peu chargée en pollutions, sans accident majeur, avec les contrats nationaux post-Erika du Ritmer jouant à plein et les contrats européens post-Prestige en démarrage, l’année établit un nouveau budget record (5,27 millions d’euros, apports en nature compris). Celui-ci comprend 783 000 euros d’investissements exceptionnels sur fonds propres, dans de nouveaux aménagements dont la réponse à la pollution du Prestige avait montré la nécessité : un nouveau PC intervention, des bureaux pour le service plans et audits et le réaménagement du hall d’expérimentations.