1983

Échouement de cargo

Cette cinquième année d’existence voit le Cedre mettre en œuvre un budget de 15,6 millions de francs, apports en nature compris, avec un effectif de 27 personnes. Il est sollicité, comme l’année précédente, pour une quarantaine d’incidents, en eau de mer et en eau douce. Il participe à un groupe de travail sur la neutralisation des épaves potentiellement polluantes. Il produit, pour la Commission européenne, un inventaire et un catalogue des moyens de lutte qui s’intègre dans le système communautaire d’information. Après l’échouement, le 2 septembre, du cargo chypriote Hydo sur les falaises de la pointe de Pen-Hir (Finistère) et sa dislocation, le Cedre participe à la reconnaissance de l’épave puis au choix des techniques et des entreprises pour le pompage de ses soutes.