1985

Prise en compte du risque chimique

L’année voit l’arrivée d’un nouveau directeur, le troisième, avec mandat de maintenir le Cedre dans la ligne engagée par ses prédécesseurs, tout en accentuant la recherche de moyens de lutte contre les pollutions par substances dangereuses. Le 12 mai, la perte d’une partie de la cargaison du porte-conteneurs Anny Danielsen, notamment un conteneur renfermant 78 fûts de toluène et de xylène, vient confirmer la logique de cette orientation. Le Cedre est appelé sur les lieux pour une première évaluation des risques. Cela ne réduit en rien le besoin des compétences établies en matière d’hydrocarbures : une rupture de canalisation sur une station de pompage à terre et un nouvel échouement de chalutier viennent le démontrer.