1988

Des accidents chimiques et du fioul en Manche

Les autorités espagnoles ne peuvent empêcher un incendie et plusieurs explosions à bord du Cason. En février, la Commission européenne mobilise le Cedre, dans le cadre de la task force d’intervention, pour conseiller les autorités espagnoles sur les dangers des produits encore à bord et leur récupération. Le 22 janvier, le porte-conteneurs Brea perd dans le mauvais temps, au large d’Ouessant, 700 fûts de substances dangereuses. Quatre plans POLMAR sont déclenchés et le Cedre immédiatement mobilisé émet des recommandations sur les risques en cas de récupération par le public de fûts sur le littoral et participe à l’évaluation des conséquences possibles pour l’homme et l’environnement. Dans la nuit du 30 janvier, le pétrolier Amazzone, avec 32 000 tonnes de brut paraffinique à bord, perd des couvercles de soutes dans une tempête, au large du Finistère. Il remonte le rail d’Ouessant sans prévenir les autorités françaises. Il laisse dans son sillage une traînée de 2 100 tonnes de polluant.