Vous êtes dans :

Comportement de la MEC et de l'IPA étudiés au Cedre

Afin d'évaluer le comportement de la MEC et de l'IPA en cas de relargage contrôlé, les cinétiques de dissolution de ces produits ont été étudiées au Cedre dans une colonne de plexiglas, spécialement conçue à cet effet, de 3,5 m de hauteur et de 16 cm de diamètre, remplie d'eau de mer. Les produits ont été injectés à l'aide d'une pompe à des profondeurs et des débits variables. Afin de visualiser le comportement de ces produits, un colorant (le rouge organol) leur a été additionné.

Il est apparu que l'IPA est un produit qui se solubilise immédiatement dans l'eau de mer sans présenter de danger particulier. La MEC est également classée comme produit soluble mais les résultats obtenus montrent que le relargage doit être effectué à faible débit. En effet, il n'est pas possible d'exclure la formation d'une nappe en surface, ayant potentiellement un impact sur l'environnement et sur les intervenants.

La MEC :

Mesure de la solubilité

  • Dans l'eau de mer :

Des essais portant sur la solubilité de la MEC dans l'eau de mer ont été réalisés au Cedre à la demande du comité national d'experts Ievoli Sun. Une solubilité de 158 g/L à 25°C a été mesurée.

  • Dans l'eau douce :

 La solubilité est de 223 g/L à 25 °C.

 

Comportement de la MEC

Malgré la forte solubilité de la MEC dans l'eau de mer (158 g/L à 25°C), la quasi-totalité du produit arriverait en surface en cas de relargage brutal non contrôlé, le temps de remontée étant trop bref pour une bonne dissolution.
Par contre, si le débit est très faible, avec formation de bulles due à la MEC, ces bulles n'atteignent pas la surface, la MEC s'étant dissoute dans le parcours de remontée.

 

Dernière modification le 23/03/2001
Ce site utilise des services tiers qui utilisent des cookies ou des technologies similaires, pour collecter des informations à des fins statistiques ou pour proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêts.