Vous êtes dans :

La pollution

Comportement du polluant

Le pétrole qui se déverse du puit de forage est un brut léger. Le modèle ADIOS, conçu pour prévoir le comportement des hydrocarbures en mer, indique qu'une fois déversé dans le milieu, ce pétrole s'évapore à 35 %, se dilue pour 10 à 15 % et les 50 % restant peuvent s'émulsionner à 90 %.
Même s'il reste très visqueux, le pétrole récupéré reste pompable. Il nécessite cependant des équipements spécifiques à ce type de fluide tels que des pompes adaptées et un dispositif d'injection annulaire d'eau sur les canalisations lorsque le réchauffage n'est pas utilisé.

 

Dérive des nappes

Le 23 avril 2010, les hydrocarbures déversés forment déjà en surface une nappe de 1,6 km de large sur 8 km de long. Trente deux navires et 5 aéronefs sont mobilisés pour épandre des dispersants et mettre en œuvre des récupérateurs. Malgré cela, la reconnaissance aérienne du 25 avril 2010 révèle des irisations s’étalant désormais sur une surface de 32 km² et contenant du pétrole brut émulsifié. Deux jours plus tard, le front de cette nappe n’est plus qu’à 37 km des côtes de la Louisiane.
 
Le 28 avril 2010, les vents changent de direction et rabattent les nappes vers les côtes de la Louisiane qui constituent une zone particulièrement sensible d'un point de vue écologique mais aussi économique. Le 29, les premières plaques touchent des marais proches de l'embouchure du Mississippi. Le 1er mai, la superficie de la nappe est évaluée à 1 500 km2, soit la taille d'une grande agglomération comme Londres.
 
Au grès des vents et des courants, les nappes de pétrole se déplacent en mer. Fin mai / début juin 2010, une partie très sud des nappes est reprise par le "Loop Current" et fait craindre que la pollution sorte du Golfe du Mexique. L'alerte est de courte de durée.
Sur le littoral, la pollution s'étend à des degrés divers, entre l'extrême Est du Texas et la côte Ouest de la Floride.

 

Evolution de la dérive des nappes
Evolution de la dérive des nappes
Comportement du polluant prévu par le modèle ADIOS
Comportement du polluant prévu par le modèle ADIOS

 

Le rôle des éléments naturels

Les tourbillons (Eddies) qui se forment sous l'effet des courants dans la zone et notamment sous l'effet du "Loop Current", sont d'un grand secours pour éviter un étalement important du produit. Ces tourbillons piègent en effet le pétrole en leur centre où il vieillit, se fragmente et se dégrade naturellement. Cela évite notamment l’arrivée de quantités significatives de produits sur la côte Ouest de la Floride.
D'autre part, le seul endroit où les courants jouent un mauvais tour est la baie semi fermée de Barataria Bay dont certains sites sont sévèrement touchés.

 

Nappe de pétrole brut émulsionné
Nappe de pétrole brut émulsionné
Dernière modification: 04/08/2010