Vous êtes dans :

Plage et plan d'eau

La plage artificielle et son plan d’eau permettent, à l’occasion d’expérimentations ou de formations, une simulation en grandeur réelle d’une pollution par hydrocarbures sur divers faciès littoraux.

Une plage artificielle de 2 500 m²

Elle recrée des substrats que l’on retrouve sur le littoral : plage de sable, enrochement constitué de blocs de rochers, lit de galets et émissaires de différents types.

 

Un plan d'eau de 3 500 m²

Rempli d’eau de mer, il est en communication avec le bassin extérieur, ce qui permet de faire varier le niveau d’eau et ainsi de simuler des effets de marées.

 

Pour simuler un déversement réel d'hydrocarbures

Au sein de cet ensemble, différents types d’hydrocarbures peuvent être déversés dans des conditions proches de la réalité et de façon reproductible.

 

Lors de formations et de tests de matériels

Lors des formations, cela permet d’organiser des phases pratiques sur : la reconnaissance et l’évaluation de la pollution, le prélèvement d’échantillons, le nettoyage de galets et d’enrochements, la localisation et la récupération du polluant enfoui sous une couche de sable ou encore l’obturation d’émissaires et la pose de barrages à façon.
Il est également possible d’y tester et d’y réaliser des démonstrations de matériels (engins amphibies…).