Vous êtes dans :

Qui travaille sur cette problématique ?

Il n'y a pas en France, ni dans la grande majorité des autres pays, d'organisme scientifique directement responsable de l'établissement d'une information objective et quantifiée sur le problème des déchets de plage.

Il n'y a de ce fait pas d'observatoire national de ces déchets, capable de fournir une réponse précise à des questions de base comme :
 - Quelle est la nature et l'origine de ce que l'on appelle macro-déchets ?
 - Quelle est la quantité précise de déchets qui se dépose chaque année sur notre littoral ?
 - Quels types de déchets sont en augmentation ou en diminution ?
 - Quelle est la situation dans le reste du monde et comment évolue-t-elle ?
 
 Plusieurs organismes français réalisent cependant, de manière plus ou moins régulière, des travaux sur un aspect particulier du sujet :
 
- L'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) :
 Outre ses missions dans les domaines de l'air, du bruit, des sols pollués, de l'énergie, l'ADEME vise à améliorer l'élimination des déchets ménagers et industriels en favorisant le recyclage et la valorisation, la réduction à la source et la pérennité des filières de traitement et de valorisation.
 Elle est par ailleurs le correspondant national du projet européen LITTER.
 
- L'Ifremer (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer) :
Cet institut conduit des campagnes de recherche visant à quantifier les déchets en mer, notamment sur les fonds, participant ainsi à la connaissance du phénomène.
 
- Le Cedre (Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux) : Le Cedre a réalisé en 1996 une enquête sur les préoccupations et les réponses des communes du littoral français métropolitain et de Corse pour le compte des Agences de l'Eau. Il a soutenu financièrement en 1997 et 1998 l'association "Etoile de la Mer", créatrice du référentiel "Ouvriers côtiers". Une étude portant sur les stratégies de réponse au problème des macro-déchets rejetés sur le littoral a été rendue au Secrétariat Général de la Mer en mars 2000.

Golfe de Maracaïbo, juillet 1999 (Source Cedre)
Golfe de Maracaïbo, juillet 1999 (Source Cedre)
Dernière modification: 18/08/2000