Vous êtes dans :

Que font les pêcheurs professionnels ?

Les pêcheurs récupèrent fréquemment dans leurs filets des déchets qu'ils rejettent à la mer. Certains coulent, d'autres finissent par s'échouer sur le littoral.

Itsas Garbia : une action modèle

Il paraît difficilement imaginable que des navires de pêche équipés d'engins de fond (chaluts, dragues à coquillages) rapportent à terre les déchets des autres ramassés lors des campagnes de pêche.
 
 Pourtant l'opération Itsas Garbia de l'association Itsas Gazteria (créée en 1992 et regroupant les jeunes pêcheurs du pays basque) démontre qu'un mouvement des pêcheurs peut les conduire progressivement à rapporter les déchets pris dans leurs engins flottants et de fond, sous réserve d'être soutenus par la collectivité dans cette action.

Filet de pêche échoué sur la grève (Source Cedre)
Filet de pêche échoué sur la grève (Source Cedre)

 

La récupération des déchets

De jeunes marins sont chargés dans chaque port de distribuer aux navires des sacs poubelles et des bacs de récupération. Ils sont également chargés de les collecter quand ils sont pleins.
A bord des bateaux a lieu :

  • Le ramassage des différentes piles dans des boîtes prévues à cet effet ;
  • La sélection du matériel de pêche non utilisable, qui s'il est jeté à la mer constitue un danger pour la navigation ;
  • La mise en place de conteneurs pour recueillir les déchets ;
  • L'utilisation de sacs poubelles installés en fonction du nombre d'hommes d'équipage et des jours de marée.

Ce dispositif est complété dans les ports par :

  • la collecte sélective des piles par apport volontaire ;
  • la présence de conteneurs le long du quai pour le dépôt des déchets stockés à bord ;
  • la collecte sélective de tout le matériel toxique inutilisable employé lors des travaux de nettoyage ;
  • la collecte des huiles lubrifiantes et autres effluents liquides ;
  • la prise de contact avec les comptoirs maritimes.

 

L'information et la sensibilisation

Cette opération fait également l'objet d'un volet d'information et de sensibilisation. Cet axe se traduit par des articles édités dans la revue Altxa Mutillak, des plaquettes d'information destinées aux équipages mais aussi par la conception et la réalisation d'une bande dessinée expliquant les gestes à faire, diffusée dans les ports et les écoles de pêche.

Dernière modification: 25/08/2000