Vous êtes dans :

BLOW OUT, 2011-2013

Modélisation de fuites sous-marines de gaz naturel et de GNL

Dates

Budget global

Financement

Coordinateur

Partenaires

2011-2013

1 062 K€

CITEPH

Alyotech Technologies, Rennes

Cedre

DORIS

École Centrale de Marseille

École des Mines d'Alès, Océanide

 

Le projet BLOWOUT se distingue par son orientation sur une thématique plus sécuritaire qu’environnementale, en se focalisant sur les accidents liés aux fuites sous-marines de gaz naturel, en environnement profond, ou à un rejet sous-marin de GNL près du littoral. L’exploitation des énergies fossiles en mer comporte des risques industriels avérés pour le personnel et le matériel en cas de fuite, entraînant une perte de flottabilité des installations offshores liée à la remontée du gaz et à la présence d’un nuage à risque (toxicité, risque d’explosion) à la surface de l’océan.

Le premier objectif visé par ce projet de recherche est de développer un modèle physique de rejet de gaz, y compris GNL, capable de donner une estimation des caractéristiques du panache marin de gaz naturel dans la colonne d'eau, et son impact à la surface de l'océan (diamètre de la nappe bouillonnante à la surface de l'océan, densité / flottabilité à la surface, débit, etc.).

Le second objectif du projet porte sur la réalisation d'essais à échelle « pilote », pour tester les observations faites à petite échelle dans les laboratoires de TOTAL, et également alimenter les recherches et débats scientifiques sur les équations mathématiques décrivant ces phénomènes.

 

Plus d'information

Présentation des travaux réalisés dans le cadre des projets de recherche BLOW OUT et METANE, Valérie Parthenay, société ALYOTECH.
Journée technique du Cedre du 14 novembre 2013

 

VAN GANSE S., LE FLOCH S. 2014. Le projet Blow out.
Bulletin d'information du Cedre, n° 31, pp. 4-9