Vous êtes dans :

Déversements de polluants dans le monde - 2007

Mer et littoral

 

Les déversements et leur localisation dans le monde
Les déversements et leur localisation dans le monde en 2007
Les déversements et leur localisation dans le monde en 2007

 

En 2007, 30 déversements ont été recensés par le Cedre dans le monde.

 

Répartition des déversements entre la mer, le littoral et les ports
Répartition des déversements entre la mer, le littoral et les ports en 2007
Répartition des déversements entre la mer, le littoral et les ports en 2007

 

En 2007, le Cedre a recensé 30 déversements, plus fréquents en mer (plus de la moitié) et sur le littoral (environ 37 %).

 

 

  

 

 

 
Quantités déversées en mer, sur le littoral et dans les ports
Quantités déversées en mer, sur le littoral et dans les ports en 2007
Quantités déversées en mer, sur le littoral et dans les ports en 2007

 Le volume total d’hydrocarbures et de substances dangereuses déversé en 2007 dans les eaux marines s’élève à 26 203 tonnes. Il s’agit d’une estimation du même ordre de grandeur que celles obtenues selon les mêmes méthodes en 2005 et 2004 (24 840 t - 30 560 t), un peu inférieure à celle de 2006 (35 320 t), ceci pour un nombre de pollutions accidentelles légèrement plus élevé (et donc de moins grande ampleur, en moyenne). Les déversements survenus en mer et sur le littoral totalisent les plus importantes quantités de polluants en 2007, à raison respectivement de 53 % et 44 % du volume total, tandis que les déversements portuaires ont impliqué de plus petits volumes.

 

Nature des produits déversés
Nature des produits déversés en 2007
Nature des produits déversés en 2007

 Les produits les plus fréquemment  déversés (41 % des évènements) en 2007 ont été les fiouls de grades IFO (Intermediate Fuel Oil) divers, intermédiaires à lourds. Les pétroles bruts viennent en 2ème position en termes de fréquence, avec 27 % des évènements.
Les autres produits pétroliers rencontrés sont les produits blancs puis les hydrocarbures de type non précisé.
Trois déversements significatifs de produits chimiques ont été recensés, impliquant respectivement du soufre, du méthyle méthacrylate, et enfin de l’engrais (chlorure de potassium, phosphate d’ammoniaque et sulfate double de potassium et d’ammonium).

 

 Quantités déversées par type de polluant
Quantités déversées par type de polluant en 2007
Quantités déversées par type de polluant en 2007

Les pétroles bruts représentent 66 % du volume des déversements, liés en grande majorité à 2 pollutions de plusieurs milliers de tonnes survenues en décembre (celles du pétrolier Hebei Spirit et de la plateforme Statfjord A), et à 2 déversements approchant chacun le millier de tonnes (terminal pétrolier de Maasvlakte, Rotterdam et terminal de chargement offshore au Panama). Les fiouls de grades IFO divers (intermédiaires à lourds), ont contribué à environ 10 % du total déversé dans l’année, dont presque la moitié est imputable au seul naufrage du pétrolier Volgoneft 139 (détroit de Kertch). Les hydrocarbures de type non précisé, comme les produits blancs, ont contribué à moins de 1 % environ du volume cumulé sur l’année. Avec un évènement (détroit de Kertch) impliquant 6 000 tonnes, le soufre est le 2ème polluant le plus déversé en 2007 (23 % du total). Il s’est agit du principal déversement de produits chimiques de l’année, auquel s’ajoutent deux pollutions, respectivement par 20 tonnes de méthyle méthacrylate lors du déchargement d’un conteneur au port de Kwai Chung (Hong Kong) et par 125 tonnes d’engrais (chlorure de potassium, phosphate d’ammoniaque et sulfate double de potassium et d’ammonium) suite au naufrage d’une barge en Martinique.

 

Eaux intérieures

 

Répartition des déversements par type de source
Répartition des déversements par type de source en 2007
Répartition des déversements par type de source en 2007

 En 2007, 33 évènements significatifs de pollution des eaux intérieures ont été identifiés. Les pipelines en ont été la source la plus fréquente (34 %), devant les stockages diverset les navires, respectivement à l’origine de 21 % et de 15 % des cas.
Trois sources de déversements sont impliquées à hauteur de 6 % dans les incidents de 2007 : les camions citernes, les puits et les usines pétrochimiques. Considérées dans leur ensemble, les usines (chimiques et autres) totalisent 9 % des incidents.
Quatre autres sources de pollution ont été identifiées, mais sont assez peu fréquemment impliquées (moins de 3 % des cas).

 

Quantités de déversements par type de source
Quantités de déversements par type de source en 2007
Quantités de déversements par type de source en 2007

 Les pollutions recensées en 2007 totalisent environ 5 350 tonnes de polluants. Notons qu’aucun chiffre n’a pu être identifié dans le cas d’un accident pourtant décrit comme conséquent et que le volume exact déversé n’est pas toujours connu ou communiqué pour quelques autres accidents. On retiendra la contribution majeure (près de 50 %) des pipelines à la quantité totale de 2007, les déversements les plus conséquentes sont survenus en Amérique du Nord et au Mexique.
Les puits viennent en 2ème position, à l’origine d’environ 18 % du volume total (avec 2 évènements majeurs).
Les navires constituent la 3ème plus importante source de polluant de l’année, avec environ 800 tonnes déversées. Les stockages divers ont contribué à 8 % du volume total déversé. Les autres sources de pollution ayant contribué à hauteur de plus de 1 à 2 % au bilan 2007 sont les usines et les wagons citernes.

 

Quantité de déversements par type de polluant
Quantité de déversements par type de polluant en 2007
Quantité de déversements par type de polluant en 2007

Les 5 350 tonnes de polluants déversées sur l’année sont très largement dominées par les hydrocarbures (80 % du total). Parmi ces derniers les mieux représentés sont les pétroles bruts (70 % du bilan total), déversés suite à 11 incidents dont les plus importants (plusieurs centaines de tonnes) à partir de pipelines sur le continent américain et de puits en extrême orient russe.
On distinguera ensuite, par ordre décroissant de contribution au volume total, les hydrocarbures de type non précisé (7 %) et le gazole (2 %). Viennent ensuite le cumène, les émulsions de bitume, le kérosène et les fiouls de propulsion (chacun inférieur à 1 % du bilan). Particularité de 2007, les cendres volantes constituent la seconde contribution (13 %) au bilan via un déversement unique en Inde. Les autres produits recensés sont des produits chimiques divers au sein desquels dominent 150 tonnes d’acide sulfurique déversées lors d’un unique incident en Ontario, et enfin les polluants organiques (notamment du lisier).