Vous êtes dans :

Tugen

Nom
Tugen
Date de l'accident
03/02/2006
Lieu
Madagascar
Zone du naufrage
En face du chenal du port de Morondava
Zone du déversement
Zone portuaire
Cause de l'accident
Echouement
Produit transporté
Gasoil, pétrole, essence et fioul
Quantité transportée
3900 m3 de gasoil, 337m3 de pétrole, 1034 m3 d'essence et 922 m3 de fioul
Nature polluant
Gasoil, pétrole, essence, fioul
Type de navire / structure
Pétrolier
Lieu de construction
Atlantis Shipyard, Singapour
Tirant d'eau
6,50 m
Pavillon
Luxembourgeois
Armateur
Socatra
Affréteur
Logistique Pétrolière

L'accident

Le 2 février 2006, le pétrolier Tugen fait escale à Morondava (Madagascar) pour assurer le ravitaillement en produits raffinés du dépôt de la ville. Le lendemain vers 16h, une tempête tropicale chasse le navire de son ancrage. Le Tugen s'échoue alors sur un blanc de sable situé en face du chenal du port, avec 10° de gîte sur tribord. Face au danger de pollution, Total Outre-Mer met en place une gestion de crise et fait appel à un expert du Cedre chargé d'évaluer les risques et de conseiller l'affréteur.

Lutte

Les opérations de lutte contre la pollution consistent en un allégement du navire par le biais d'une compagnie de sauvetage privée, avec l'appui de l'expert du bureau Véritas de la région de l'Océan Indien. Ces opérations sont programmées de manière à permettre l'arrivée sur zone des remorqueurs depuis l'Afrique du Sud et de faciliter les tentatives de déséchouement. L'allégement débute le 9 février dès l'arrivé du pétrolier Elven.

Le 12 février, 1957 m3 d'hydrocarbures sont transférés à l'aide de deux barges remorquées. Le soir venu, le Tugen commence à bouger. Il est donc décidé de le ballaster en attendant les opérations de remorquage. Ainsi, le 13 février, deux nouvelles barges sont ramenées près du Tugen et le déballastage lancé, tandis qu'arrivent sur zone les remorqueurs. Le Zouros Hellas prend le navire en remorque vers 16 h 30 et, après deux tentatives infructueuses, parvient à le dégager de sa souille vers 18 h 00. L'allégement se poursuit bord à bord entre les deux pétroliers. Le Tugen n'est plus manœœuvrant suite au choc de l'échouement. Il est dans un premier temps remorqué sur la rade pour une inspection à flot et dans un second temps vers une cale sèche pour des réparations.

Impact

Aucune pollution n'a été à déplorer.

Sources :

- Equasis
- Cedre, Avril 2006, Échouement du pétrolier côtier "Tugen"

Dernière modification: 11/06/2010

Voir aussi

Lettre technique Mer - Littoral, 2006 - N°13