Vous êtes dans :

TK Bremen

Nom
TK Bremen
Date de l'accident
16/12/2011
Lieu
France
Zone du naufrage
Erdeven, au Sud de la Ria d'Etel, Morbihan
Zone du déversement
Zone littorale
Cause de l'accident
Echouement
Quantité transportée
150 tonnes de fioul IFO 120 et 40 tonnes de Marine Diesel Oil (MDO)
Nature polluant
Fioul IFO 120 / Marine Diesel Oil (MDO)
Type de navire / structure
Cargo
Date de construction
1982
Lieu de construction
Busan, Corée du Sud
Longueur
109,00 m
Tirant d'eau
6,74 m
Pavillon
Maltais
Propriétaire
Blue Atlantic Shipping Ltd., Malte
Armateur
Adriyatik Gemi Isletmeciligi ve Ticaret, Turquie
P&I Club
Skuld

L'accident

Le 15 décembre 2011, malgré un avis de fort coup de vent annoncé pour les heures à venir, le cargo maltais TK Bremen, lège, quitte le port de Lorient pour se mettre au mouillage à l'abri de l'Ile de Groix en attendant de faire route vers l'Angleterre. En provenance d'Ukraine, il venait de décharger 5 300 tonnes de tournesol à Lorient.

Dans la nuit du 15 au 16 décembre pris dans la tempête Joachim (vents de 50 à 60 nœuds, vagues de 5 à 7 mètres), le navire tente de rejoindre un endroit plus abrité car il a des difficultés à tenir son mouillage. A 00h40, il demande assistance au CROSS Etel. Au cours de ce déplacement, le cargo s'échoue sur la côte à 2 km au sud de l'embouchure de la ria d'Etel.

L'opinion publique a du mal à comprendre pourquoi le navire n'est pas resté à l'abri dans le port de Lorient bien que juridiquement la Préfecture maritime et les autorités portuaires ne pouvaient interdire l'appareillage.

Point de mouillage du TK Bremen à l'abri de Groix puis point d'échouement sur la plage d'Erdeven
Point de mouillage du TK Bremen à l'abri de Groix puis point d'échouement sur la plage d'Erdeven

Vers 3h du matin, les 19 membres d'équipage sont évacués par un hélicoptère de la Marine nationale vers la base aéronavale de Lann-Bihoué.

Le remorqueur Abeille Bourbon, basé à Brest et en alerte à Ouessant pendant la tempête, est dépêché sur zone dans la matinée.

L'armateur du cargo est mis en demeure de prendre les dispositions nécessaires pour faire cesser les risques liés à la situation de son navire par le Préfet maritime de l'Atlantique.

Le 20 décembre, au vu des expertises sur l'état de la coque, les autorités décident que le navire ne reprendra pas la mer, il sera démantelé sur place.

Visites des autorités

Le 16 décembre, Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, se rend sur place en milieu de journée, pour faire un premier bilan de la situation.

Le lundi 19 décembre, Bruno Le Maire, Ministre de l'Agriculture et de la Pêche, rencontre les ostréiculteurs.

Le 4 janvier 2012, le préfet de la région Bretagne, accompagné du préfet de département, visite le chantier de déconstruction.

Les premières phases de la lutte

Dès le 16 au matin, une nappe de combustible de propulsion, de 1 km sur 5 m, est repérée. La pollution touche la plage de Kerminihy à Erdeven où s'est échoué le navire, entre Lorient et Quiberon, mais aussi la ria d'Etel, souillant à des degrés divers le littoral d'Etel, Belz et Locoal-Mendon..

Le 29 décembre la pêche récréative et professionnelle de tous les coquillages de la ria d'Etel est temporairement interdite par arrêté du 16/12/2011, cette interdiction est levée le 19 janvier 2012 uniquement pour les professionnels.
Dès le 16 décembre, les opérations d'allègement sont menées par la Marine nationale puis par la société néerlandaise SMIT associée aux Abeilles. L'accès aux cuves est difficile, plusieurs perçages sont nécessaires.

Dispositif mis en place pour pomper les hydrocarbures dans le navire, décembre 2011
Dispositif mis en place pour pomper les hydrocarbures dans le navire, décembre 2011
Dispositif de pompage des hydrocarbures, décembre 2011
Dispositif de pompage des hydrocarbures, décembre 2011

 

Il est difficile d'évaluer la quantité exacte de polluant qui s'est échappée du navire. Néanmoins à titre d'information, l'Erika transportait 31 000 tonnes de fioul lourd n°2 alors que le TK Bremen contenait au total un peu moins de 200 tonnes de fioul IFO 120 (Intermediate Fuel Oil, 120 cSt à 50 °C) et de diesel marine.

Peu après 3h du matin, l'ingénieur d'astreinte du Cedre est alerté par la Préfecture maritime de l'Atlantique. A 5h, le PC de crise du Cedre est activé et à 5h30, deux ingénieurs se rendent sur place à la demande de la Préfecture du Morbihan. Un troisième les rejoint dans la journée.
Ces 3 experts effectuent des reconnaissances et conseillent les autorités dans la lutte contre cette pollution.

Des barrages du stock polmar de Saint-Nazaire et du SDIS du Morbihan sont posés dans la ria d'Etel pour protéger les sites les plus sensibles de cette zone classée Natura 2000.
Des barrages de la SAGEMOR (Société de gestion des ports du Morbihan) sont également déployés dans le port de plaisance d'Etel.

Barrage dans la ria d'Etel, décembre 2011
Barrage dans la ria d'Etel, décembre 2011
Barrage mis en place dans la ria d'Etel, décembre 2011.
Barrage mis en place dans la ria d'Etel, décembre 2011.

 

Pendant le week-end des 17 et 18 décembre, les pompiers, la sécurité civile et le personnel des communes touchées, au total environ 200 personnes, procèdent au ramassage grossier des accumulations et algues souillées potentiellement remobilisables à l'entrée de la ria et sur la plage d'Erdeven. La société SITA est en charge de la collecte, du transport et du traitement des déchets récupérés sur le littoral (environ 800 m3).

Les unités constituées SDIS et UIISC sont mobilisées jusqu'au 26 décembre, date à laquelle le PCO de Erdeven est fermé.

Nettoyage du littoral

La gestion de l'événement se fait à travers un comité de suivi et un comité de pilotage se réunissant régulièrement sous l'autorité du Préfet maritime et du Préfet du Morbihan.

Des reconnaissances sur la côte et sur les rives de la rivière d’Etel permettent d’identifier et de caractériser les différentes zones polluées. Une organisation est mise en place pour définir les chantiers de nettoyage à mettre en place avec les différentes parties impliquées en tenant compte des impératifs sanitaires, techniques et environnementaux spécifiques à chaque site.

A partir du 26 décembre, l'armateur et son assureur confient les travaux de nettoyage à la société Le Floch Dépollution (LFD) qui était intervenue sur cette côte durant la pollution de l’Erika.

En ce qui concerne le Cedre, des membres de l'EPIF (Équipe Pilote d'Intervention et de Formation) se relaient en permanence pour participer à l'ouverture, au suivi et à la fermeture des chantiers de nettoyage. Ils prennent part également aux reconnaissances de terrain et font des recommandations quant aux techniques de nettoyage. Au mois de janvier, le directeur du Cedre se rend sur place le 4, participe à la réunion du comité de suivi le 20 et à celle du comité de pilotage le 26.

A proximité de l'épave du navire, des filets serpillières sont posés pour récupérer le polluant en suspension dans l'eau. Cette technique a déjà été utilisée lors de la pollution du Prestige dans les Landes sur un polluant de nature différente.

Filet serpillière sur le bas de la plage, décembre 2011
Filet serpillière sur le bas de la plage, décembre 2011
Filets serpillière, décembre 2011
Filets serpillière, décembre 2011

 

Des opérations de surfwashing sont réalisées du 19 au 21 décembre sur la plage de Kerminihy. La technique du surfwashing consiste à descendre du sable vers le bas de plage afin de le soumettre à l’action nettoyante naturelle de la mer. Le pétrole remis en suspension est récupéré avec des filets serpillières et des barrages absorbants.
Deux opérations de surfwashing sont réalisées du 19 au 21 janvier et du 13 au 15 février 2012.

Test de surfwashing du 20 décembre 2011
Test de surfwashing du 20 décembre 2011
Test de surfwashing du 20 décembre 2011 à Etel
Test de surfwashing du 20 décembre 2011 à Etel

 

À partir du 26 décembre débutent les opérations de nettoyage fin directement financées par l'assureur de l'armateur. Jusqu'à 60 personnes sont mobilisées pour nettoyer plusieurs zones de la ria d'Etel.

Ces zones font l'objet d'une évaluation réalisée conjointement par LFD, ITOPF, le Cedre, le maire de la commune concernée, le représentant de l'assurance de cette commune, le gestionnaire ou propriétaire du site et diverses parties prenantes selon les sites.
A l'issu de cette évaluation, le Cedre rédige un procès verbal précisant l'état de la pollution, les techniques de nettoyage à employer, le niveau de rendu sur lequel se sont entendues les différentes parties. Les mêmes représentants seront ensuite conviés à venir constater la fin du chantier au fur et à mesure de leur réalisation par la société LFD.

Les zones traitées prioritairement sont :

  • les zones ostréicoles,
  • Les zones fréquentées par le public (plages, zones portuaires, etc.)
  • les zones naturelles difficiles d'accès.

Les réceptions des différents chantiers de nettoyage s'achèvent mi mars 2012. Au total, le Cedre participe à l'ouverture, au suivi et à la fermeture de 11 chantiers donnant lieu à la rédaction de procès-verbaux.

La déconstruction

Les opérations de pompage de soute se terminent le 23 décembre 2011, laissant place aux opérations de déconstruction de l'épave du TK Bremen. Cette opération est réalisée sur zone (plage de Kerminihy) par la société hollandaise Euro Demolition, précédemment en charge de la déconstruction du Rokia Delmas en 2006.

Elle commence le 6 janvier 2012, par l'avant du bateau, dans la nuit, après une préparation préalable du site et des accès.

Plusieurs entreprises se voient confier des contrats de sous-traitance, certaines sont locales : SODEPOL (désamiantage), ALZEO (pompage et nettoyage des cuves), les recycleurs bretons (nettoyage général du navire), ALTHIS (évaluation d'incidence Natura 2000 et plan de restauration du site). Le cabinet TECNITAS est en charge de la coordination générale du chantier.

Des équipes se relaient jour et nuit sur le chantier. Une énorme grue de 280 tonnes montée sur chenilles, arrivée en pièces détachées le 5 janvier, découpe des blocs de 10 à 20 tonnes. Le site est surveillé par la gendarmerie puis par la société SGS mandatée par l'assureur. La société GDE Atlantique basée à Lorient, spécialiste du recyclage de ferraille, récupère les 1 850 tonnes d'acier découpé, provenant du TK Bremen.

On observe des plaques de polluant le 10 janvier aux abords du navire, il s'agit du fioul de propulsion libéré au moment du découpage. Ce fioul se trouvait dans la partie avant, sous les cales et ne pouvait être récupéré au moment du pompage.

La déconstruction du navire se termine le 26 janvier 2012. Elle est suivie par une opération de criblage du sable autour de la zone de déconstruction.

A partir de cette date, le travail se concentre sur la remise en état de la dune, selon un cahier des charges établi par la société ALTHIS pour l'armateur. Mi mars 2012, le préfet du Morbihan et le préfet maritime, accompagnés des collectivités et gestionnaires du site, constatent la remise en état de la dune. L' objectif d'un retour à l'état initial au plus tard pour le 6 avril 2012, fixé à l'armateur par les autorités françaises, est atteint. Le dernier comité de pilotage a lieu le 16 mars sur la plage d'Erdeven.

L'ensemble des frais de déconstruction et de remise en état de la plage sont supportés par l'armateur turc du navire.

Un an après la fin du chantier de déconstruction et la réhabilitation du site qui ont valu au Syndicat mixte du Grand Site Gâvres-Quiberon d’être récompensé par un prix spécial remis par Madame Batho, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie (MEDDE), on récupère encore sur le rivage des morceaux du cargo. Ceux-ci sont retrouvés notamment lors des grandes marées ou de tempêtes et font en général quelques dizaines de centimètres, mais certains sont plus volumineux, près d’1 m² pour un morceau récupéré le 24 janvier 2013.

Dans le cadre d’une convention triennale de vigilance réunissant l’État, le Conseil Général, la commune d’Erdeven, le Syndicat Mixte et l’armateur Blue Atlantique Shipping, le ramassage des débris devrait être pris en charge par l’armateur. Cependant cette convention n’est toujours pas signée à ce jour. En attendant, la ville et le Grand Site doivent déployer de nombreux moyens et engager un travail important de récupération.

Le TK Bremen échoué sur la plage d'Erdeven, Morbihan, France, décembre 2011
Le TK Bremen échoué sur la plage d'Erdeven, Morbihan, France, décembre 2011
Le TK Bremen échoué sur la plage d'Erdeven
Le TK Bremen échoué sur la plage d'Erdeven
Relevés officiels des mouvements dans le port de Lorient.
Relevés officiels des mouvements dans le port de Lorient.

 

Les analyses

Le lundi 19 décembre des échantillons de la cargaison parviennent au Cedre pour être analysés. Ils servent de référence pour comparaison avec les prélèvements réalisés dans le cadre du suivi de la pollution.

Des prélèvements et analyses de coquillages de la ria d'Etel sont effectués par Ifremer (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la MER), IDHESA (Institut Départemental d'analyses, de conseil et d'expertise en Hygiène alimentaire, Eau et environnement et Santé Animale) et l'ARS (Agence Régionale de Santé).

Echantillons reçus au Cedre pour analyse, décembre 2011
Echantillons reçus au Cedre pour analyse, décembre 2011

 

Les procédures

Le président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian, décide de porter plainte contre X le 19 décembre au titre du préjudice écologique et de l'atteinte à l'image de la Bretagne et se constitue partie civile auprès du TGI de Brest.

Par ailleurs, une information judiciaire pour pollution par hydrocarbures est ouverte par le TGI de Brest. Le capitaine du navire a été présenté au parquet de Brest le 20 décembre en qualité de témoin assisté. Entendu par le procureur Bertrand Leclerc il est ressorti libre le 21. Reparti pour Malte à l'issue de son audition, il encoure 5 ans d'emprisonnement et 7,5 millions d'euros d'amende.

Le 6 janvier 2012, l'association Robin des Bois porte plainte "contre X pour pollution par hydrocarbures et mise en danger de la vie d'autrui" auprès du TGI de Brest.

Deux enquêtes sont actuellement en cours : une nautique menée par les Affaires Maritimes et une technique par le Bea mer.

Indemnisation

Un fonds d'indemnisation plafonné à 2,1 millions d'euros est mis en place par l'assureur au profit des professionnels et des particuliers lésés par l'échouement du TK Bremen.

Nettoyage de la plage de Kerminihy, décembre 2011
Nettoyage de la plage de Kerminihy, décembre 2011
Collecte d'algues souillées, décembre 2011
Collecte d'algues souillées, décembre 2011
Chantier de nettoyage en zone portuaire, janvier 2012
Chantier de nettoyage en zone portuaire, janvier 2012
Epave du TK Bremen, janvier 2012
Epave du TK Bremen, janvier 2012
Chantier de démolition du TK Bremen, janvier 2012
Chantier de démolition du TK Bremen, janvier 2012
Dernière modification: 01/04/2014

Voir aussi

Rena Date : 05/10/2011 Lieu : Nouvelle-Zélande Type de navire : porte-conteneurs

Napoli Date : 18/01/2007 Lieu : Manche Ouest Type de navire : porte-conteneurs

Rokia Delmas Date : 24/10/2006 Lieu : France Type de navire : porte-conteneurs

Kini Kersten Date : 01/01/1987 Lieu : France Type de navire : porte-conteneurs

Lettre du technique du Cedre, Mer et Littoral Année 2012, n°35

Journée d'information du Cedre, 2009 "La convention Bunker", Grégory Le Bot, Delmas

Liens externes

Préfecture maritime de l'Atlantique, Dossier sur l'accident du TK Bremen : informations, galerie photos.

Préfecture du Morbihan, Mobilisation des services de l’État dans le cadre de l'échouement du TK Bremen.

ENVMAR Environnement Marin - Réseau Allegans, Point sur les aspects juridiques soulevés par ce nouvel accident maritime impliquant une pollution par hydrocarbures.

WellandCanal, Informations sur le TK Bremen.

LPO, Tempête Joachim : des oiseaux recueillis au centre LPO Ile Grande.

Natura 2000, Description du site Natura 2000 Ria d'Etel.

Échouement dans la tempête, Informations sur le site Internet www.marine-marchande.net

 BEAmer, Rapport d'enquête technique du BEAmer