Vous êtes dans :

Solar 1

Nom
Solar 1
Date de l'accident
11/08/2006
Lieu
Philippines
Zone du naufrage
Ile de Guimaras
Zone du déversement
Zone littorale
Cause de l'accident
Avarie
Quantité transportée
2 000 tonnes
Nature polluant
Fioul lourd (IFO 180)
Quantité déversée
800 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Propriétaire
Sunshine Maritime Corp

L'accident

Le 11 août 2006, le pétrolier caboteur Solar 1 transportant 2 000 tonnes de fioul lourd, affrété par la société Petron Corp, coule par 300 m de fond près de l’île de Guimaras aux Philippines. Plus de 1 300 tonnes d'hydrocarbures (IFO 180) se déversent en mer très rapidement. Sur les 20 membres d’équipage, 18 sont récupérés sains et saufs, un est porté disparu et un autre est mort.

Les côtes sont très polluées par les remontées régulières dues aux fuites de la coque. L’île est déclarée zone sinistrée par les autorités régionales.

Des rondins de bois et des bouées sont installés par les riverains pour protéger certains sites. Des produits dispersants sont répandus sur la nappe principale. Mais les mauvaises conditions météorologiques retardent la lutte antipollution, donc son efficacité.

Les opérations de nettoyage sont longues car elles doivent être minutieuses. Le nettoyage par la nature elle-même est finalement décidé afin que l'action de l’homme ne fasse pas plus de mal à l’environnement.

Impact

La nature est perturbée par la marée noire : la croissance du phytoplancton, source première de la nourriture marine, est affectée, les coraux sécrètent trop de mucus, les oiseaux marins et les dauphins voient leur autonomie et flottabilité affectées...
Des mesures d'interdiction temporaire de consommation des produits de la mer sont prises. Des familles sont évacuées dans des centres ou chez des proches pour se protéger des vapeurs toxiques d'hydrocarbures.

Cordon de galets pollués en haut de plage (Source : Cedre)
Cordon de galets pollués en haut de plage (Source : Cedre)

Responsabilités

En septembre 2006, la commission d’enquête gouvernementale conclu que le capitaine, le propriétaire et l’armateur du pétrolier sont responsables de l’origine de la marée noire. L’ignorance des réglementations sur la navigabilité par le propriétaire, la surcharge du navire de 150 tonnes environ par la société pétrolière et une erreur de jugement par le capitaine font partie des accusations.

Le pompage du fuel restant dans les cuves est décidé fin septembre 2006 avec un accord de principe du Fipol pour son remboursement. Les opérations sont contractées par l'armateur en février 2007 et démarrent en mars

Etang à poisson (Source : Cedre)
Etang à poisson (Source : Cedre)
Mangrove polluée (Source : Cedre)
Mangrove polluée (Source : Cedre)
Dernière modification: 10/04/2007

Voir aussi

Lettre technique du Cedre, Mer et Littoral Année 2006, n° 15

Lettres du Cedre N° 135, septembre 2006.

Liens externes

ITOPF : Récit et photos de l'intervention des experts de l'ITOPF (en anglais).

FIPOL : Information sur l'accident et les demandes d'indemnisation.

Futura Sciences : Marée noire sans précédent aux Philippines : drame écologique et humain.