Vous êtes dans :

Sivand

Nom
Sivand
Date de l'accident
29/09/1983
Lieu
Angleterre
Zone du naufrage
Estuaire de l'Humber
Zone du déversement
Eaux intérieures
Cause de l'accident
Collision
Quantité transportée
190 000 tonnes
Nature polluant
Pétrole brut léger nigérien
Quantité déversée
6 000 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Date de construction
1971
Lieu de construction
Mitsubishi Heavy Industries Ltd, Nagasaki
Longueur
326,00 m
Largeur
48,77 m
Pavillon
Iranien
Propriétaire
National Iranian Tanker Co.

Le 28 septembre 1983, le pétrolier iranien Sivand entre en collision avec une jetée du terminal pétrolier d’Immingham dans l’estuaire de l’Humber. Les citernes se déchirent et plus de 6 000 tonnes de pétrole brut léger nigérien se déversent dans l’estuaire. La nappe de pétrole pollue sévèrement le littoral.

Lutte

Les gardes côtes contactent immédiatement le MPCU (Marine Pollution Control Unit : unité des gardes côtes britanniques spécialisée en antipollution maritime). Six remorqueurs et quatre avions sont envoyés sur zone pour épandre des dispersants. Les opérations d’épandage à partir des remorqueurs débutent le matin même de l’accident. Les avions sont contraints d’attendre l’après-midi à cause des conditions météorologiques. L’épandage s’arrête le 30 septembre.

Pendant ce temps, dans l’estuaire, des récupérateurs pompent le pétrole. Les plages sont nettoyées avec des pelleteuses et des pelles. Des barrages sont déployés à Immigham entre les quais et le pétrole confiné est pompé. Le 2 octobre un barrage est déployé à partir d’un hélicoptère pour protéger la crique de la réserve naturelle de Blacktoft Sands.
Les opérations de lutte s’achève le 11 octobre.

Impact et indemnisation

Les nappes de pétrole endommagent sérieusement l’estuaire. L’intérêt scientifique de cette zone est très important ; on y trouve notamment de nombreuses espèces d’oiseaux. Au moins 4 000 d’entre eux sont souillés. Le littoral, les vasières et les marais salants sont touchés. On retrouve également des filets de pêche mazoutés.

Le coûts des opérations de nettoyage s’élève à 300 000 dollars (246 300 euros).

Sources :

- NOAA, Oil spill case histories 1967-1991, Report No. HMRAD 92-11 to the US Coast Guard Research and Development Center
- SCHMIDT ETKIN, Dagmar, Dr, Financial Costs of Oil Spills Worldwide, Cutter Information Corp. (publisher of the weekly Oil Spill Intelligence Report newsletter), 1998
- CD Rom: International Oil Spill Conference, Proceedings: Prevention, Preparedness, Response and Restoration– Perspectives for a Cleaner Environment, Vancouver, April 6-11, 2003

Dernière modification: 01/03/2011