Vous êtes dans :

Sea Prince

Nom
Sea Prince
Date de l'accident
23/07/1995
Lieu
Corée du Sud
Zone du naufrage
Yosu
Zone du déversement
Pleine mer
Cause de l'accident
Echouement
Produit transporté
Pétrole brut saoudien
Quantité transportée
85 000 tonnes
Quantité déversée
5 000 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Pavillon
Chypriote

Le 23 juillet 1995, le pétrolier Sea Prince, venant d'Arabie Saoudite et partiellement chargé de 85 000 tonnes de pétrole brut, s'échoue alors qu'il tente de s'éloigner du port de Yosu afin trouver un port plus abrité pour se protéger de l'arrivée d'un typhon. Un incendie se déclare dans la salle des machines. L'accident entraîne un déversement d'environ 5 000 tonnes d'hydrocarbures.

Le polluant touche les îles coréennes, les côtes méridionales et orientales de la péninsule coréenne et certaines îles japonaises. Au total, 73 km de côtes sont souillés par la pollution, l'île de Sorido étant la zone la plus fortement polluée.

Le 24, l'incendie est éteint et la quasi-totalité des hydrocarbures restant dans les citernes est transférée dans des barges. Lorsque les conditions météorologiques s'améliorent, un barrage est déployé autour du navire et des opérations de récupération peuvent commencer le 25. Jusqu'à 500 navires, y compris des bateaux de pêche, sont mobilisés pour lutter contre cette pollution, mais la récupération se montre difficile en raison de l'extension de la pollution. Par ailleurs, des aéronefs sont mis en œuvre pour l'épandage du dispersant. Les opérations de lutte en mer durent 19 jours.

Une fois les opérations d'allégement et de récupération terminées, le Sea Prince est renfloué avec succès et remorqué hors des eaux coréennes, mais coule lors de son remorquage.

A terre, des moyens mécaniques sont mis en oeuvre dans les zones les plus polluées pour éliminer les grosses accumulations d'hydrocarbures (écrémage et pompage). Ailleurs, le ramassage se fait manuellement. Fin octobre, le nettoyage est achevé sauf près de la zone d'échouement où les opérations de lutte se poursuivent jusqu'en juillet 1996. Les hydrocarbures enfouis sont enlevés en octobre 1996.

L'ITOPF fait appel pour le compte du UK P&I Club et du FIPOL à une équipe d'intervention du Cedre pour participer à l'évaluation de l'extension de la pollution et des dommages. La zone d'accident abrite une aquaculture intensive et une activité de pêche traditionnelle, qui sont affectées à des degrés divers. Deux experts du Cedre sont envoyés sur place dont une spécialiste des dommages à l'aquaculture. Ils réalisent avec les scientifiques coréens un inventaire des multiples installations aquacoles affectées par l'accident. Des prélèvements pour tests organoleptiques et analyses chimiques ont pu être réalisés et des analyses ont été conduites au Royaume-Uni.

Cette pollution constitue un des accidents majeurs dans lequel le FIPOL a été impliqué. L'indemnisation par le FIPOL pour cette pollution s'élève à 48 millions de dollars.

Le Sea Prince échoué
Le Sea Prince échoué
Dernière modification: 11/12/2007

Voir aussi

Bulletin d'information du Cedre, N° 6 : "Le traitement des déchets de marée noire"