Vous êtes dans :

Santa Clara I

Nom
Santa Clara I
Date de l'accident
04/01/1992
Lieu
Etats-Unis
Zone du naufrage
30 nautiques des côtes de Cape May, New Jersey
Zone du déversement
Pleine mer
Cause de l'accident
Avarie
Quantité transportée
190 kg de trioxyde d'arsenic et 400 kg de phosphure de magnésium
Nature polluant
Trioxyde d'arsenic et phosphure de magnésium
Quantité déversée
43 kg de trioxyde d'arsenic
Type de navire / structure
Porte-conteneurs
Pavillon
Panaméen

Le 4 janvier 1992, dans des conditions météorologiques difficiles, le porte-conteneurs panaméen Santa Clara I perd 21 conteneurs à 30 nautiques des côtes de Cape May (New Jersey). Quatre de ces conteneurs perdus en mer contiennent des fûts de trioxyde d’arsenic. D’autre part, 2 conteneurs endommagés restant sur le navire contiennent cette même substance qui est extrêmement toxique car 100 mg suffisent pour tuer un homme.

Au total, ce sont 414 fûts de trioxyde d’arsenic provenant des conteneurs qui gisent par 38 m de fond. Les recherches s’organisent avec le concours de navires, d’un avion et d’hélicoptères. 320 fûts sont retrouvés et remontés à la surface grâce à des robots sous-marins.

Le 5 janvier, lorsque le Santa Clara I arrive au port de Baltimore, un conteneur de trioxyde d’arsenic penche dangereusement par-dessus bord tandis que le pont et plusieurs écoutilles du navire sont complètement recouverts de la substance. Plus d’une journée est nécessaire pour tout nettoyer.

Le Santa Clara I fait ensuite escale à Charleston où de la poudre grise est retrouvée dans une des cales. Bien que la seule matière dangereuse déclarée à bord du bateau soit du trioxyde d’arsenic, il s’avère que près de 400 kg de phosphure de magnésium recouvrent le fond de cette cale. Étant donné que cette substance dégage des gaz inflammables au contact de l'eau ou de l'air humide, la cale est fermée et scellée. Le navire est évacué à l’exception des 10 membres d’équipage constituant l’équipe d’urgence puis amarré dans un lieu isolé. La décontamination est alors réalisée par du personnel qualifié, entraîné et équipé.

Sources :

- HELCOM, 2002, HELCOM Response Manual - Volume 2
- MAMACA Emina, GIRIN Michel, LE FLOCH Stéphane and EL ZIR Rawad, 2009, Review of chemical spills at sea and lessons learnt, Interspill conference 2009
- Cedre, 1993, Recherche d'aide à la décision concernant le choix des interventions à mener en cas de perte en mer d'un colis contenant des produits chimiques

Dernière modification: 17/08/2009

Liens externes

Trioxyde d’arsenic, Fiches Internationales de Sécurité Chimique

Phosphure de magnésium, Fiches Internationales de Sécurité Chimique