Vous êtes dans :

Evaluation des propositions reçues

Dès qu'intervient une pollution accidentelle majeure, le Cedre reçoit de nombreuses lettres, mails et dossiers de particuliers et d'entreprises. Certains de ces envois sont des demandes d'informations destinées à alimenter une réflexion personnelle sur un aspect de la lutte. Mais la plupart sont des propositions techniques pour traiter la pollution.
Certaines nous arrivent directement, d'autres sont retransmises par des service ministériels, des élus ou des ambassades. Beaucoup se présentent comme la solution qui va tout résoudre. Presque toutes réclament une réponse approbative urgente. Nous en avons reçu plus de 200 suite au naufrage de l'Erika, et déjà plus de cent pour le Prestige.

Nous sommes très sensibles à la générosité de tous ceux qui sont prêts à partager leurs idées, voire à mettre à disposition leur temps et leurs compétences pour aider à la lutte contre la marée noire. Nous les en remercions et apprécions les phrases d'encouragement adressées au Cedre qui accompagnent beaucoup de propositions.

Les règles de la construction navale, du transport maritime et de la navigation ne sont pas de la compétence du Cedre. Elles relèvent en grande partie de réglementations internationales. Nous ne pouvons donc pas émettre d'avis sur les courriers reçus sur ces sujets. Nous lisons par contre attentivement les envois relevant de notre compétence et nous répondons individuellement à tous les courriers présentant un caractère réellement innovateur.
Si vous n'avez pas reçu de réponse, si vous vous interrogez sur l'opportunité de nous écrire, vous trouverez dans les dossiers qui suivent une information qui pourra vous éclairez sur les techniques pouvant être employées dans la lutte contre une marée noire, dans les cinq domaines où des propositions d'inventeurs et fournisseurs sont les plus abondantes :

  • Repérage et prévision de dérive de polluant
  • Neutralisation de l'hydrocarbure présent dans l'épave
  • Neutralisation des nappes en mer
  • Récupération des nappes en mer
  • Travail à terre
Dernière modification: 24/02/2003