Vous êtes dans :

Pacific Glory

Nom
Pacific Glory
Date de l'accident
23/10/1970
Lieu
Angleterre
Zone du naufrage
A 10 km au large de St Catherine Point, île de Wight
Zone du déversement
Pleine mer
Cause de l'accident
Collision
Quantité transportée
70 000 tonnes
Nature polluant
Pétrole brut nigérien
Quantité déversée
5 000 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Date de construction
1966
Lieu de construction
Sasebo Heavy Industries
Longueur
243,54 m
Largeur
36,58 m
Tirant d'eau
18,00 m
Pavillon
Libérien
Propriétaire
Oceanic Tankers, Inc

L'accident

Le 23 octobre 1970, le pétrolier libérien Pacific Glory fait route du Nigeria vers Rotterdam avec une cargaison de 70 000 tonnes de brut nigérien. Dans la soirée, le pétrolier Allegro, chargé de 100 000 tonnes de brut libyen, éperonne le Pacific Glory. Une explosion retentit, le Pacific Glory prend feu. Du pétrole commence à fuir du côté tribord du pétrolier. 13 membres d’équipage sur 42 perdent la vie dans l’accident.

Le jour suivant, le Pacific Glory s’échoue à 8 km de la côte. L’Allegro réussit à poursuivre sa route jusqu’à Fawley (près de Southampton).

Lutte

Il faut 40 heures aux pompiers de Portsmouth pour venir à bout de l’incendie. Pendant ce temps, des remorqueurs épandent du dispersant sur les nappes de pétrole. Les conditions météorologiques sont favorables aux opérations de lutte ; une partie du pétrole se disperse naturellement. Par chance les plages touristiques de l’île de Wight ne sont pas touchées. Par contre quelques plages du Sussex subissent de légères pollutions.

Le 29 octobre le pétrolier Halia (Shell) commence l’allégement du Pacific Glory. Une partie du pétrole restant dans les citernes du bateau est pompée. Cette opération est interrompue plusieurs fois à cause du mauvais temps. Le 7 novembre le pétrolier est finalement renfloué. Il est remorqué jusqu’à Lymes Bay (Angleterre) où l’on pompe l’eau entrée dans le bateau. La perte totale du pétrolier est déclarée. Au bout d’un an, le navire est remorqué jusqu’à Hong Kong pour y être réparé. Il est revendu en novembre 1972 et rebaptisé Oriental Confidence.

Impacts et indemnisation

Grâce à la rapidité de la mise en place des opérations de lutte, l’accident n’a pas eu de conséquences graves sur l’environnement et peu d’oiseaux ont été souillés. L’indemnisation pour les coûts de lutte et l’impact économique s’élève à 33 000 £ (49 580 €). C’est le fond TOVALOP qui les prend en charge.

Sources :

- HOOKE, Norman, 1997, Maritime Casualties 1963-1996, second edition, LLP Limited, Londres

- NOAA, Oil spill case histories 1967-1991, Report No. HMRAD 92-11 to the US Coast Guard Research and Development Center

- IFP, Banques de données sur les accidents de navire ayant provoqué un déversement de pétrole en mer supérieur à 500 tonnes, 1970-1974, Réf. 26 704, Janvier 1979

- Department of Trade, Accidents at Sea Causing Oil Pollution, Review of Contingency Measures, London, 1978

Dernière modification: 02/06/2004

Liens externes

BBC, Les épaves de l'île de Wight : le Pacific Glory (en anglais)

NOAA : historical incidents Le Pacific Glory. (en anglais)