Vous êtes dans :

Oostzee

Nom
Oostzee
Date de l'accident
18/07/1989
Lieu
Allemagne
Zone du naufrage
Embouchure de l'Elbe
Zone du déversement
Zone portuaire
Cause de l'accident
Avarie
Quantité transportée
975 tonnes
Nature polluant
Epichlorohydrine
Type de navire / structure
Cargo
Pavillon
Hollandais

Le 18 juillet 1989, le cargo hollandais Oostzee est pris dans une tempête en mer du Nord alors qu’il rallie Rotterdam à Saint-Pétersbourg. Une partie de la cargaison du navire, constituée de 3 900 fûts d’épichlorohydrine, se révèle être mal arrimée. En raison du mauvais temps, certains fûts glissent et sont endommagés. Des vapeurs d’épichlorohydrine s’échappent et provoquent une intoxication de l’équipage par inhalation.

Les Affaires maritimes allemandes ordonnent au cargo de jeter l’ancre près de Cuxhaven. Tous les marins sont hospitalisés pendant 10 jours.

En premier lieu, les 2 200 litres d’épichlorohydrine se trouvant hors des fûts sont pompés et transportés vers un site de destruction. L’Oostzee est finalement transféré vers un port moins peuplé de l’estuaire de l’Elbe. Les concentrations en vapeurs sur le navire, bien que trop faibles pour provoquer une explosion, restent extrêmement toxiques. Une large zone de sécurité est délimitée autour du navire-citerne (1 000 m de diamètre et 600 m de haut) puis la salle des machines et les cales sont ventilées.

263 fûts endommagés sont enfermés dans des surfûts puis transportés vers une unité de traitement spécialisée. Au final, ce sont 8 100 litres d’épichlorohydrine qui se sont évaporés dans l’air lors des opérations de récupération.

Ces vapeurs se sont révélées plus dangereuses qu’évaluées initialement. En effet, en plus de l’équipage de l’Oostzee, 30 opérateurs ont dû être suivis médicalement et une personne a été irrémédiablement atteinte.

Sources :

- HELCOM, 2002, HELCOM Response Manual - Volume 2
- Accord de Bonn, 1999, Accidents chimiques en mer : étude de cas, BONN 99/3/6-F

Dernière modification: 17/08/2009

Liens externes

Epichlorohydrine, Fiches Internationales de Sécurité Chimique