Vous êtes dans :

Norrisia

Nom
Norrisia
Date de l'accident
04/03/2002
Lieu
France
Zone du naufrage
Brest, Finistère
Zone du déversement
Zone portuaire
Cause de l'accident
Avarie
Nature polluant
Fioul
Quantité déversée
1 m³
Type de navire / structure
Pétrolier
Longueur
260,00 m

L'accident

Dans la nuit du 4 au 5 mars 2002, le pétrolier de 260 mètres « Norrisia » déverse accidentellement environ 1 m³ de fioul en fin d’opération de mise en carène. Lorsque le navire est en place sur ses tins, l’ultime déballastage se fait porte ouverte pour raison de sécurité. Le barrage des pompiers, seule protection généralement utilisée pour des petits rejets dans ce cas de figure, ne suffit pas à contenir la pollution dans la forme de radoub. L’essentiel part en rade poussé par un petit vent de Nord-Est.

La lutte

Le Cedre est sollicité 4 fois au cours de la nuit pour des conseils par l'entreprise exploitante puis par la Préfecture Maritime et les pompiers. Un survol par hélicoptère est effectué par la Marine dès le lever du jour assorti de reconnaissances en zodiacs par la direction du port de Brest et la Direction Départementale de l’Équipement.

Deux remorqueurs mettent en œuvre un chalut récupérateur d'hydrocarbures de la Marine. Le Cedre participe à la cellule de crise en préfecture avant d’aller effectuer un deuxième vol en Alouette pour diriger les moyens nautiques sur le polluant. Le fractionnement et la dissipation du polluant empêchant une récupération par chalut, la Marine relève le dispositif en fin de journée. Quelques boulettes sont observées sur le littoral sud de l’Elorn et celui de la presqu’île de Plougastel sans que la conchyliculture ait été touchée.

Rôle du Cedre

Outre les sollicitations auprès de l’ingénieur d’astreinte et sa présence à la réunion de la cellule de crise, le Cedre a participé à un survol de la rade et du goulet, mené par la Marine nationale. Pendant ce temps, deux techniciens du Cedre étaient embarqués sur le remorqueur à bord duquel était préparé un chalut récupérateur d'hydrocarbures.

Enseignements

A la suite de cet incident, la Capitainerie a organisé une réunion, à laquelle a participé le Cedre, dans le but de doter le port de commerce d’un dispositif de confinement à déploiement rapide. Le Cedre a incité les autorités portuaires à collaborer avec le port militaire qui, lui, est doté de barrages et d’une barge récupératrice.

Dernière modification: 02/09/2003