Vous êtes dans :

New Flame

Nom
New Flame
Date de l'accident
12/08/2007
Lieu
Gibraltar
Zone du naufrage
Au large du Rocher de Gibraltar
Zone du déversement
Zone littorale
Cause de l'accident
Collision
Nature polluant
Fioul de propulsion
Type de navire / structure
Vraquier (Minéralier)
Pavillon
Panaméen

Le 12 août 2007 au matin, le minéralier New Flame, battant pavillon panaméen, entre en collision avec le pétrolier danois Torm Gertrud, à 1,5 km au large du Rocher de Gibraltar. Le New Flame, transportant une cargaison de ferraille et avec environ 700 tonnes de fioul dans ses soutes, commence à sombrer par son étrave. Les eaux étant peu profondes, le navire se pose sur le fond, son étrave immergée à 30 m et une partie des ponts au-dessus de la surface de l'eau.

Vendredi 31 août, l’EMSA reçoit une demande d’assistance des autorités espagnoles (SASEMAR), qui souhaitent la mobilisation d’un des navires antipollution affrétés par ce dernier pour assurer la lutte contre une éventuelle pollution. Le navire contracté par l’EMSA qui se trouve le plus près de la zone est le Mistra Bay. Il est donc équipé et dépêché sur zone dans la Baie d’Algésiras. Le Mistra Bay a une capacité de stockage de 1805 tonnes d’hydrocarbures récupérés et est muni d'équipements de réchauffement nécessaires pour le déchargement de ce pétrole.

SASEMAR fait également appel à l’EMSA pour acquérir toutes les images satellitaires disponibles via le système CleanSeaNet en vue de la surveillance d’éventuelles fuites d’hydrocarbures.

Au cours des semaines suivant l’accident, 780 m3 de fioul du navire échoué sont pompés. Pendant cette opération, des mesures de prévention sont prises. Un barrage de 210 m de long est déployé et de récupérateurs sont disposés autour de l’étrave du navire et de la barge de récupération. Un stock de matériel antipollution est également sur site. Aucune fuite n’est détectée à la surface pendant l’opération.

Le 22 décembre 2007, en attente d’enlèvement depuis l’été, l’épave se casse en deux. Le gouvernement de Gibraltar contacte une deuxième société de sauvetage dont les équipes arrivent sur place fin décembre 2007.

Le 10 février 2008 la partie arrière du New Flame sombre, le plan de sauvetage de la Titan Salvage doit donc être revu.

Le 23 mars 2008 la barge Big Foot 1, barge ayant participé au déchargement des conteneurs du Napoli en 2007, venant de Rotterdam arrive sur zone.

Début août, le château arrière du New Flame est démonté et déposé à quai. La proue avant subira le même sort le 3 octobre suivant.

Le 3 décembre 2009 marque la fin des opérations de relevage de l’épave. 94 % de la cargaison et 68 % des fragments de l’épave ont été enlevés. Il est par ailleurs décidé de laisser les fragments restants au fond afin de ne pas causer plus de dommages à l’environnement que de bénéfices.

Dernière modification: 09/04/2010

Voir aussi

La lettre du Cedre, N° 161 - événements d'octobre 2008

La lettre du Cedre, N° 148 - Octobre 2007

La lettre du Cedre, N° 147 - Septembre 2007 - Informations du mois d’août 2007

Liens externes

Government of Gibraltar, Press office, Les communiqués de presse

Lloyds salvage, Fiche sur l'accident

La résolution du parlement européen, Résolution du Parlement européen du 24 avril 2008 sur le naufrage du New Flame et ses conséquences dans la baie d’Algésiras

Le site Fortune de mer, La page sur l'accident du New Flame