Vous êtes dans :

Nakhodka

Nom
Nakhodka
Date de l'accident
02/01/1997
Lieu
Japon
Zone du naufrage
Ile de Honshu
Zone du déversement
Zone littorale
Cause de l'accident
Echouement
Quantité transportée
19 000 tonnes
Nature polluant
Fioul intermédiaire
Quantité déversée
6 240 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier (Double coque)
Date de construction
1970
Pavillon
Russe

Le 2 janvier 1997, en route de Shangaï vers le Kamchatka avec 19 000 tonnes de fioul intermédiaire à bord, le pétrolier russe Nakhodka chavire dans une tempête à l'ouest de l'île japonaise de Honshu et se brise en deux. Les 31 membres de l'équipage peuvent être sauvés, mais pas le capitaine.

Les premières nappes touchent la côte japonaise le 7 janvier. Peu à peu, sur quelque 300 km de côtes, d'importantes activités de pêche côtière, d'aquaculture et de tourisme littoral ainsi que plusieurs sites naturels remarquables sont affectés. Les prises d'eau d'un aquarium public et d'une centrale nucléaire peuvent être protégées par des barrages.

La proue du navire vient s'échouer sur le littoral, tandis que la poupe coule à 200 Km de la côte par des fonds de 1800 m avec une partie de la cargaison. Plus de 200 000 personnes prennent part aux opérations de nettoyage, récupérant en un peu plus d'un mois, l'essentiel du pétrole arrivé sur le littoral. Environ 36 000 m³ de déchets stockés en fûts, en sacs ou en fosses vont devoir être éliminés. C'est la plus grande marée noire jamais vécue par le Japon.

Proue du Nakhodka ramenée à terre après allègement
Proue du Nakhodka ramenée à terre après allègement
Dernière modification: 02/01/2000

Voir aussi

Bulletin d'information du Cedre, N°9 : "Les dispersants"