Vous êtes dans :

Ce type d'accident arrive…

Les exemples historiques d'erreur de navigation ou de défaillance matérielle conduisant à un échouement par mer calme sont nombreux. Certains ont été à la source d'évolutions majeures de la sécurité maritime. L'exemple le plus fameux est l'échouement de l'escadre de l'amiral britannique Clowdesley Shovell, dans la nuit du 24 octobre 1707, au retour d'escarmouches en Méditerranée contre l'ennemi français. Navigant à l'estime dans la nuit et le brouillard, l'amiral se croyait à l'ouest d'Ouessant. Il était au niveau des îles Scilly, sur lesquelles quatre navires de son escadre se sont déchirés. Près de 2000 hommes moururent, y compris l'amiral (non pas noyé, comme la plupart des autres, mais tué par une îlienne intéressée par sa chevalière). Cette catastrophe sans précédent dans l'histoire de la "Royal Navy" détermina le parlement britannique à voter le "longitude Act", à travers lequel il offrait une récompense de 20 000 Livres Sterling (une somme considérable à l'époque) à qui trouverait un moyen efficace de mesurer précisément la longitude.
 
Nous avons rassemblé ici quelques exemples des deux dernières décennies, pris à travers le monde. Comme vous pourrez le constater, cela arrive même aux USA, malgré les moyens de leur puissante "Coastguard". Ces dossiers sont développés dans la rubrique "Accidents" de notre site Internet

CMA-CGM Normandie, 27 mars 2001, Singapour
 
Mistral, 20 février 2001, Caraïbes
 
 Bunga Teratai Satu, 2 novembre 2000, Australie
 
 Natuna Sea, 3 octobre 2000, Singapour
 
 Exxon Valdez, 24 mars 1989, Alaska
 
 Kini Kersten, 1er janvier 1987, France

Dernière modification: 27/11/2001