Vous êtes dans :

Organisation de l'intervention

Au départ, cet incident est uniquement maritime. Les opérations de SAR (Search And Rescue) sont initialement conduites côté français de la Manche, puis le SOSREP prend la direction des opérations tel que prévu dans le Manche-Plan et dans le NCP (National Contingency Plan) britannique. L’activation des structures de réponse et de l’EG s’effectue également dans le respect du NCP.
L’échouage du navire à proximité de la côte va cependant lui conférer une composante terrestre substantielle. Des accidents similaires sont déjà survenus par le passé. Seulement le MSC Napoli présente un danger potentiel nettement plus important, non seulement lié aux hydrocarbures de soute mais également aux matières dangereuses contenues dans la cargaison.

Accès réglementé
Accès réglementé

Compte tenu des craintes pour le public, une organisation d’intervention est mise en place sous le commandement de la police. Sont donc impliqués dans l’incident du MSC Napoli : le SOSREP avec le SCU (Salvage Control Unit) et le MRC pour la partie maritime, et la police et le LRF (Local Resilience Forum) pour la partie terrestre. Justifiées dans une telle situation, ces deux structures organisationnelles travaillent côte à côte mais en toute autonomie.
 Le besoin de coopération et d’un flux d’information entre les deux entités est évident mais sans que l’une prédomine sur l’autre. Cependant, cette situation est une première et par méconnaissance des aspects maritimes, côté terrestre, quelques confusions sur le rôle et les responsabilités des uns et des autres apparaissent. Ces problèmes initiaux sont rapidement surmontés et le système fonctionnera finalement de manière optimale.

Dernière modification: 28/04/2010