Vous êtes dans :

Kirki

Nom
Kirki
Date de l'accident
21/07/1991
Lieu
Australie
Zone du naufrage
Côtes de Cervantes, Australie Occidentale
Zone du déversement
Pleine mer
Cause de l'accident
Avarie
Produit transporté
Pétrole brut arabe léger (Murban)
Quantité transportée
83 000 tonnes
Quantité déversée
18 000 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Date de construction
1969
Longueur
265,69 m
Largeur
39,07 m
Pavillon
Grec

L'accident

Le 21 juillet 1991 au matin, le pétrolier Kirki est pris dans la tempête alors qu'il navigue de Jebel Dhanna (Emirats Arabes) vers Kwinana (Australie) avec à son bord 83 000 tonnes de pétrole brut léger. La structure de la coque souffre, un feu se déclare à l’avant du navire. La forte houle, qui s’abat sur le pont du navire, éteint rapidement le foyer. Simultanément la proue du navire se détache alors qu'il est à 55 miles des côtes de Cervantes (Australie Occidentale). Les 37 membres de l'équipage sont hélitreuillés. L’accident endommage trois citernes provoquant le déversement de 18 000 tonnes d’hydrocarbures en mer.

Le remorquage

Le 21 juillet, le remorqueur Lady Kathleen prend en charge le navire en difficulté. Ces opérations sont rendues difficiles du fait de l'absence d'équipage à bord. Il l’écarte de la baie de Jurien. Les conditions météorologiques sont très difficiles, le convoi fait face à une forte houle qui entraine de nouveaux déversements d’hydrocarbure dans l’eau.

Les premières réparations des machines et de la structure du pétrolier sont effectuées en mer pendant les opérations de remorquage.

Une fois à l’abri, les opérations d’allégement du pétrolier Kirki démarrent. Ainsi 66 000 tonnes de pétrole brut, réparties dans 8 citernes, sont transférées à bord du pétrolier Flying Clipper. Le 19 Août, le transfert est terminé, le Flying Clipper est en mesure de livrer sa cargaison de pétrole à Kwinana.

La lutte contre la pollution

Le "National Plan" est activé le 22 juillet afin de prévenir une catastrophe écologique de grande ampleur. La nappe de pétrole dérive en direction du sud-ouest.

Le pétrole brut léger tend naturellement à s’évaporer et à se disperser dans l’eau sous l’effet du brassage généré par la forte houle.

Les propriétés physico-chimiques de ce type de produit pétrolier (point d'écoulement bas, très faible teneur en paraffine et faible viscosité) permettent d'envisager l'utilisation des dispersants. Ces produits seront épandus sur les nappes de polluant à partir de navires et d'aéronefs.

La nappe évite les cultures d’écrevisses ainsi que l’habitat de nombreux oiseaux marins.

Finalement, aucune pollution significative n’est à déplorer sur les côtes. Les moyens de lutte à terre mis en place de manière préventive ne sont pas ou très peu utilisés.

Le navire est déclaré irréparable et il est démantelé à Huangpu, en Chine à la mi-octobre 1991.

Dernière modification: 07/09/2013

Liens externes

AMSA, Fiche accident de l'AMSA

Marine safety investigations & reports, Rapport du gouvernement australien