Vous êtes dans :

Independenta

Nom
Independenta
Date de l'accident
15/11/1979
Lieu
Turquie
Zone du naufrage
Détroit du Bosphore (entrée sud)
Zone du déversement
Zone littorale
Cause de l'accident
Collision
Quantité transportée
94 000 tonnes
Nature polluant
Pétrole brut de Lybie (ES Sider)
Quantité déversée
94 000 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Date de construction
1978
Longueur
283,00 m
Largeur
46,00 m
Pavillon
Roumain

L'accident

Le 15 Novembre 1979, l’Independenta voyage de la Lybie vers Istanbul avec à son bord 94 000 tonnes de pétrole brut de Lybie. L’Evrialy, navire grec, est chargé de 7 400 tonnes de tiges d’acier. L’Independenta et l’Evrialy entrent en collision à l’entrée sud du détroit du Bosphore. L’accident menace Istanbul qui se trouve à moins de deux kilomètres.

La collision provoque une énorme explosion. Les fenêtres des habitations éclatent sur six kilomètres aux alentours et les deux navires prennent feu.

Le feu de l’Evrialy est maîtrisé le jour même et le navire s’échoue au large des côtes d’Istanbul, côté européen.
Le cas de l’Independenta est plus délicat. Le risque d’explosion est élevé et empêche toutes approches.
Suite à la collision, l’Independenta se casse en deux et sa partie arrière sombre. Le polluant s’échappe et vient alimenter l’incendie ou dérive sous forme de nappes enflammées.
La lutte contre le feu est inefficace et la partie avant du pétrolier continue de brûler jusqu’au 14 décembre. La dernière explosion a lieu le 6 décembre.

Des vents de sud-est poussent les nappes de pétrole en feu vers les côtes turques. Des zones touristiques et économiques sont menacées.

Lutte contre la pollution

Des barrages sont déployés autour de l’Independenta en feu pour contenir la pollution et à proximité des zones sensibles, pour protéger entre autre les ports d’Istanbul et d’Haydrapasa.

Des dispersants sont pulvérisés sur le polluant à partir des navires de la marine turque.

Le matériel de lutte est fourni par le Royaume-Uni et une expertise de l’ITOPF est demandée par le gouvernement turc. Malgré les barrages de protection, l’équivalent de 50 tonnes de pétrole atteint et souillé le port d’Haydrapasa.

La majorité de la pollution part « en fumée » ou est dissoute dans la colonne d’eau, en mer de Marmara. Seules quelques plages voisines sont touchées.

Conséquences et enseignements

Le capitaine et sept membres d'équipage de l’Evrialy sont arrêtés. Ils sont accusés de ne pas avoir respectés les règles internationales de la navigation et de ce fait d'avoir mis en danger Istanbul et provoqué la mort de cinquante-deux hommes. Seuls deux hommes, sur les cinquante-quatre membres d’équipage de l’Independenta, ont survécu.

Le détroit du Bosphore est très fréquenté et de plus en plus couramment emprunté par des pétroliers qui font la liaison entre la mer Méditerranée et la mer Noire. Ce trafic important de navires de commerces génère des risques de déversements et de pollutions par hydrocarbures non négligeables. Cet accident a donné lieu à une étude visant à simuler des cas d’accidents et de dérive de polluants dans le détroit de Bosphore. Cette étude s’appuie sur le GNOME de la NOAA (the General NOAA Oil Modeling Environment). Le but est d’optimiser les actions de lutte afin de préserver certaines zones sensibles du détroit.

Sources

- N. Hooke, Maritime Casualties 1963-1996, p287
- Alain R. Bertrand Transport Maritime et pollution accidentelle par le pétrole – Faits et chiffres (1951-1999), p95 et p99
- OSIR: Oil Spill Intelligence Report:
Tankers collide in Bosphorus strait, 14/11/1979
Tanker explodes after collision with freighter near Istanbul, 23/11/1979
Romanian tanker still burning off Istanbul, 30/11/1979
Independenta burns out in Bosphorus strait, 28/12/1979

Dernière modification: 27/07/2012