Vous êtes dans :

Hebei Spirit

Nom
Hebei Spirit
Date de l'accident
07/12/2007
Lieu
Corée du Sud
Zone du naufrage
Près du port de Incheon
Zone du déversement
Zone littorale
Cause de l'accident
Collision
Produit transporté
Pétrole brut
Quantité transportée
260 000 tonnes
Nature polluant
Pétrole brut
Quantité déversée
environ 10 000 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier (Simple coque)
Date de construction
1993
Longueur
322,00 m
Pavillon
Chinois

L'accident

Vendredi 7 décembre 2007, le pétrolier Hebei Spirit, au mouillage devant le port de Incheon sur la côte Ouest de la Corée du Sud, au Sud de Séoul, est percuté par la barge Samsung 1 à la dérive, suite à la rupture de sa remorque.

Cette collision entraîne 3 perforations de la coque du Hebei Spirit et le déversement d'au moins 10 500 tonnes de pétrole brut en mer Jaune à seulement 8 kilomètres de la côte. C'est pour la Corée une pollution d'une dimension comparable à celle du pétrolier Sea Prince en 1995 qui était jusqu'à maintenant la plus importante jamais rencontrée pour le pays.

La lutte

Les gardes-côtes, la marine et des navires de pêche répandent des dispersants pour limiter la dérive du polluant vers la côte. Des équipes mettent en place des barrages devant les zones sensibles du littoral.

Le pétrole à la dérive souille néanmoins plus de 300 km de littoral. Il s'agit d'une zone sensible où la pêche et l'aquaculture sont importantes et où de nombreux oiseaux migrateurs font escale. La région est aussi une destination touristique connue pour ses plages. Ce linéaire côtier compte des parties rocheuses, des plages de sable et de galets, et des vasières.

Les trois types d'hydrocarbures déversés proviennent du golfe arabo-persique : Iranian Heavy, Upper Zakum et Khafji. Il est à noter que le Khafji est également le polluant en cause dans l'accident du Sea Prince. Ce sont des bruts légers dont les caractéristiques sont assez proches.

Contrairement aux prévisions des modèles de comportement, le pétrole est resté relativement fluide et il n'est pas très émulsionné. Sa faible viscosité autorise l'utilisation de récupérateurs sur le plan d'eau. Sur les plages, le nettoyage manuel sélectif est largement utilisé (pelles, seaux et absorbants) et dans les zones rocheuses les Coréens emploient des nettoyeurs à haute pression.

Nettoyage manuel des galets
Nettoyage manuel des galets

Assistance internationale

Les coréens expriment des besoins d'aide internationale. A la demande du ministère des affaires maritimes et des pêches, les Nations Unies (OCHA/UNEP) et la Commission européenne dépêchent le 14 décembre 2007 une équipe de 8 experts en Corée. Un ingénieur du Cedre fait partie de cette équipe : juste avant cet accident, deux responsables du Korea Marine Pollution Response Corporation, organisme chargé de la gestion des opérations de lutte contre une marée noire, venaient de passer quelques jours au Cedre. Lors de ce séjour, ils se sont familiarisés avec nos installations de formation à la lutte dans l'intention de se doter d'installations comparables, pour mieux faire face à une marée noire.

L'équipe d'experts a pour mission d'évaluer les besoins en assistance internationale pour aider au bon déroulement des opérations de nettoyages, de conseiller le gouvernement sur les mesures proposées par les différents organismes de lutte nationaux et de fournir une orientation sur les impacts environnementaux à moyen et long terme suite à cette pollution. Cette mission s'achève le 22 décembre 2007.

Le rapport de l'équipe d'experts détermine qu'une aide internationale n'est pas nécessaire pour aider les opérations de nettoyage. La majorité des plages est déjà nettoyée grâce à la forte coordination et aux efforts importants des personnels provenant du secteur public et du privé (KCG, MOMAF, police maritime coréenne, marine coréenne, armée et bénévoles). La mise en place immédiatement après le déversement de barrages antipollution a permis de protéger efficacement de nombreuses zones sensibles. Une partie du littoral est nettoyée de façon naturelle par l'action des courants de marée et des vagues.

Dernière modification: 10/01/2008

Voir aussi

Sea Prince, Date : 23/07/1995, Lieu : Corée du Sud

Bulletin d'information du Cedre, N° 24 : "L'accident du Rokia Delmas"

Lettre technique du Cedre, Mer et Littoral, Année 2013, n° 37

Lettre technique du Cedre, Mer et Littoral, Année 2008, n° 21

Lettre technique du Cedre, Mer et littoral, Année 2007, n°20

Liens externes

NOAA, Incident news

NOWPAP MERRAC, Northwest Pacific Action Plan Marine Environmental Emergency Preparedness and Response Regional Activity Centre

OCHA/UNEP, United Nations Office for the Coodinations of Humanitarian Affairs

Les fonds internationaux d'indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures (FIPOL), Informations sur l'accident et les demandes d'indemnisation