Vous êtes dans :

Guerre du Golfe

Nom
Guerre du Golfe
Date de l'accident
26/01/1991
Lieu
Golfe Persique
Zone du déversement
Zone littorale
Cause de l'accident
Acte de guerre
Quantité transportée
Entre 700 000 et 900 000 tonnes
Nature polluant
Hydrocarbures
Type de navire / structure
Plate-forme

Le 26 janvier 1991, en quittant le Koweit, l'armée irakienne sabote une grande partie des puits de pétrole de l'émirat, le terminal pétrolier de Mina al Ahmadi et des pétroliers au mouillage, cherchant à causer un maximum de dommages à l'industrie pétrolière du pays.

Entre 700 000 et 900 000 tonnes d'hydrocarbures se déversent en mer au fil des semaines, avant que les équipes d'intervention internationales parviennent à endiguer le flot. C'est la plus grande marée noire de l'histoire humaine.

Puits de pétrole en feu
Puits de pétrole en feu

Lutte

Le Koweït, les Émirats Arabes Uni et l’Iran déploient des barrages dans les zones économiquement et écologiquement sensibles. Ils mettent en œuvre de nombreux moyens de lutte contre la pollution, souvent grâce aux équipements et à l’expertise étrangers.

Des demandes d’indemnisation sont présentées à l’United Nations Compensation Commission, l’organisme responsable de l’indemnisation des dommages causés par la guerre en Irak.

Protection des sites industriels
Protection des sites industriels

Impacts

Les effets de ces centaines de milliers de tonnes d’hydrocarbures sont tout de suite observables sur les coraux mais aussi sur les poissons et coquillages. Un contrôle régulier et à long, voire très long, terme est indispensable pour suivre le rétablissement de la faune et de la flore aquatique comme côtière de la région touchée.

La surmortalité des poissons se fait au bénéfice du zooplancton qui s’est renouvelé plus rapidement et donc qui se maintient plus abondement faute de prédateurs.

On estime que 30 000 oiseaux marins sont directement tués par l’exposition au pétrole. Près de 50% des coraux sont touchés ainsi que des centaines de kilomètres carrés de forêts d’algues, inondées par les nappes de pétrole.

Le danger est aussi important pour les tortues, habituées à venir se reproduire dans ces îles et qui se retrouvent engluées dans le pétrole. L’eau de mer reste polluée par les métaux, sans savoir là aussi si ce sont les restes de pétrole ou d’une pollution nouvelle. Des irisations sont régulièrement visibles sur le rivage.

 Les coraux présentent des symptômes de stress sévères provoquant des blanchissements et surmortalités suite aux périodes de refroidissement de la température de la surface de l’eau pendant l’hiver suivant la guerre.
 
Le retour à la normale de nombreux facteurs environnementaux est plus lent que ce qui était attendu par les scientifiques. Sont alors invoqués d’autres facteurs qui s’ajoutent à ceux post-guerre du Golfe, comme l’influence du réchauffement climatique, les diverses pollutions des eaux et des airs, etc.
 
Les effets sur la santé humaine sont difficilement observables car impliquent un trop grand nombre de facteurs, la dissociation des responsabilités des événements potentiellement impliqués et un recul suffisant pour voir tous les effets.

Indemnisation

La commission d'indemnisation reçoit environ 170 demandes relatives à l’environnement, totalisant environ 80 milliards de dollars.

Les réclamations comprennent les dommages environnementaux ainsi que la réduction des ressources naturelles dans le golfe persique. Les coûts engagés par les gouvernements situés en dehors de la région et qui ont aidé les pays directement touchés par les dommages environnementaux le sont également.
Cette aide consiste en l’atténuation des dommages causés par les incendies, la prévention et le nettoyage de la pollution, ainsi que l’approvisionnement en main d’œuvre et en équipements.

109 de ces demandes font l’objet d’une indemnisation. Cependant, le total des indemnisations attribuées que 5 milliards de dollars, seulement 6,2 % du montant réclamé.

Dernière modification: 10/04/2007

Voir aussi

Lettre technique du Cedre, Mer et Littoral, Année 2008, n° 22

Liens externes

United Nations Compensation Commission, Informations à propos des procédures d'indemnisation (en anglais)

 Reportages télévisés sur la guerre du Golfe, Archives en ligne de l'INA.