Vous êtes dans :

Site de Pen Bron

Le traitement de la nappe enfouie de Pen Bron est une opération de grande envergure qui a lieu en deux temps :

Partie terrestre

La partie terrestre est traitée successivement par une centaine de paludiers et une centaine de militaires, pendant la troisième semaine d'avril 2000, puis par 330 militaires, les 3 et 4 mai, selon le schéma suivant :

  • décapage du sable ;
  • collecte manuelle et/ou mécanique du polluant ;
  • criblage du sable excavé ;
  • évacuation.

Une zone de plus de 8 000 m2 est ainsi traitée.

Evacuation du polluant
Evacuation du polluant
Collecte manuelle du polluant
Collecte manuelle du polluant

Partie immergée

La partie immergée constituée de deux zones est nettoyée entre mars et avril 2001.
Le secteur central, 1 000 m2 fortement pollués, est traité par une pelleteuse installée sur une barge et munie d'un godet à tamis durant la première semaine de mars 2001, les forts coefficients de marée du 9 mars constituant la date butoir pour permettre aux paludiers d'alimenter les salines à travers des dispositifs de filtration.
La zone périphérique (2,5 ha) est draguée du 14 mars au 16 avril 2001. Le mélange de sédiment pollué et d'eau est refoulé dans une fosse de 5 000 m³. Les hydrocarbures sont collectés en surface et évacués sur le site de stockage lourd d'Arceau 2. Le sédiment est remis sur la plage de la Turballe en autolavage, après pose de filets de récupération si sa teneur en hydrocarbure ne dépasse pas 1 000 ppm. L'eau est filtrée sur place et refoulée en mer.

Bacs de décantation des produits récupérés
Bacs de décantation des produits récupérés
Récupération de la nappe immergée
Récupération de la nappe immergée
Dernière modification: 09/06/2001