Vous êtes dans :

Eagle Otome / Barge

Nom
Eagle Otome / Barge
Date de l'accident
23/01/2010
Lieu
Etats-Unis
Zone du naufrage
Port Arthur, Texas
Zone du déversement
Eaux intérieures
Cause de l'accident
Collision
Produit transporté
Pétrole brut
Quantité transportée
13 000 tonnes
Nature polluant
Pétrole brut
Quantité déversée
1 800 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Date de construction
1994
Lieu de construction
Koyo Dock K.K.
Longueur
246,00 m
Largeur
42,00 m
Pavillon
Singapourien
Armateur
American Eagle Tankers Incorporated Ltd
Affréteur
Exxon Mobil

Le 23 janvier 2010, le pétrolier singapourien Eagle Otome chargé de 13 000 tonnes de pétrole brut est abordé par une barge dans le canal Sabine-Neches au niveau de Port Arthur (Texas, États-Unis). Aucun blessé n'est à déplorer mais une citerne du pétrolier est endommagée par la collision et 1 800 tonnes d'hydrocarbures se déversent.

Les gardes-côtes américains stoppent alors le trafic des navires sur le canal et la rivière Sabine qui constitue la seule voie d'accès vers quatre raffineries représentant 6,5 % de la capacité américaine.

Un périmètre de sécurité est ensuite déterminé autour du pétrolier et de la barge accidentés. Parallèlement, l'armateur du Eagle Otome, American Eagle Tankers Incorporated Ltd, mobilise son prestataire de service antipollution afin de confiner et récupérer le polluant répandu sur une quinzaine de kilomètres.

En raison de la forte odeur qui se dégage des nappes de pétrole, une centaine de riverains est évacuée pendant quelques heures.

Au cours de la lutte contre la pollution, qui monopolise près de 900 personnes, 17 km de barrages flottants sont déployés et jusqu'à 60 navires (dont 27 bateaux écrémeurs) sont dépêchés sur zone. Les navires souillés par le polluant sont décapés à l'aide de lances à incendie puis les eaux de nettoyage sont récupérées. Parallèlement, des opérations d'allègement de la barge et du pétrolier sont menées.

A bout de quatre jours, 520 tonnes se sont évaporées ou bien dispersées naturellement et 380 tonnes de pétrole brut ont été récupérées. Le canal Sabine-Neches est alors partiellement rouvert à la circulation. Les zones écologiquement sensibles comme la J.D. Murphree Wildlife Management Area, la réserve estuarienne la plus vierge de l’État, sont préservées.

La Commission Texane pour la Qualité de l'Environnement, qui contrôle la qualité de l'air et de l'eau, déclare qu'il n'y a aucune pollution des eaux potables et usées.

Cet accident, qui constitue la plus importante marée noire au Texas depuis 15 ans, est en partie dû à l'intensité du trafic maritime dans cette zone et au caractère exigu du canal. En effet, ce dernier n'a pas été élargit ou recreusé depuis les années 60.

 

Collision entre le pétrolier Eagle Otome et la barge poussée par le remorqueur Dixie Vengeance
Collision entre le pétrolier Eagle Otome et la barge poussée par le remorqueur Dixie Vengeance

 

Sources :

- United States Coast Guard, January 23 2010, Coast Guard responds to oil spill in Port Arthur
- Le Marin, 29/01/10, Marée noire au Texas, plusieurs ports fermés
- Coordination marée noire
- MarineTraffic.com
- SF Gate
- Marine Log
- Chron.com

Dernière modification: 07/06/2010

Voir aussi

Lettre Technique Eaux Intérieures, 2010, n° 14

Lettre du Cedre, N°176 - Janvier 2010