Vous êtes dans :

Dolly

Nom
Dolly
Date de l'accident
05/11/1999
Lieu
France
Zone du naufrage
Passe du Loup Garou, Martinique
Zone du déversement
Zone littorale
Cause de l'accident
Echouement
Quantité transportée
200 tonnes de bitume et 3,5 tonnes de fioul de propulsion
Nature polluant
bitume et fioul de propulsion
Type de navire / structure
Bitumier
Date de construction
1951
Pavillon
Dominicain

Ayant raté la passe du Robert, le bitumier Dolly talonne sur le récif et coule dans le lagon, par 25 mètres de fond, le 5 novembre 1999, avec sa cargaison de 200 tonnes de bitume. Des irisations d'hydrocarbures sont observées en surface le jour même et le lendemain, provenant de la salle des machines. La cargaison ne présente pas de risque de pollution à court terme : les citernes à bitume n'ont pas été percées et les bitumes, fractions ultimes du raffinage, insolubles dans l'eau, ont des densités généralement supérieures à celle de l'eau et un point de ramollissement compris entre 3° et 70°C. La relative solidification de la cargaison dans les cuves constitue le scénario de comportement le plus probable.

Le commandement de la Marine des Antilles a fait retirer de l'épave du navire le seul fluide présentant un risque évident pour l'environnement, les 3,5 tonnes de fioul de propulsion contenus dans la soute du cargo. Plusieurs options sont envisagées en relation avec la CEPPOL et le Cedre : l'utilisation de pompes immergées à membrane, le pompage par camion de vidange à dépression de cuve, la libération du fioul et sa récupération en surface avec confinement du produit à l'aide de barrage antipollution (comme pour le Peter Sif à Ouessant). Cette dernière solution est écartée car le courant sur zone, estimé entre un et trois noeuds, est toujours supérieur à la limite d'efficacité des barrages ancrés.

Un contrat en vue de l’enlèvement des citernes contenant le bitume, afin d'éliminer toute menace de pollution, a été accordé à un consortium composé d’une société française de plongée et des directeurs d’un port de plaisance de Martinique. Les opérations ont commencé à la fin d’octobre 2004.

Dernière modification: 28/06/2000

Voir aussi

Bulletin d'information du Cedre, N° 21 : "Le traitement des épaves potentiellement polluantes"

Lettre Technique Mer - Littoral, 2005, n°9

Lettre Technique Mer - Littoral, 2004, n°8