Vous êtes dans :

Organisation de la lutte

Très rapidement après l'accident, l'administration américaine et BP mettent en place une énorme machine de commandement. Concrètement, l'organisation de la réponse s'articule comme suit.
 
 Depuis la Nouvelle Orléans, l'Unified Area Command (UAC) coordonne 4 Incident Command Posts (ICPs) : au Texas à Galveston, en Louisiane à Houma, en charge des opérations en mer et de la lutte sur le littoral de Louisiane, en Alabama à Mobile en charge de la lutte sur le littoral dans les Etats du Mississipi, de l'Alabama et du nord-ouest de la Floride, et en Floride à Miami. L'ICP de Houma qui est le plus important rassemble 1 200 personnes et fonctionne 24/24h.
 
 Y sont représentés : une vingtaine d'agences fédérales (USCG, NOAA, EPA,...), le gouvernement de l’État, les gouvernements locaux (Parish) et tribaux, plus des ONGs, des consultants divers et BP (responsible parties).
Un cinquième centre spécifique de commandement, Source Control Command (SCC), basé à Houston au Texas, se consacre uniquement à la réponse apportée à la source/puits.
 
 Sous le commandement des ICPs, des Forward Operative Base (FOB) sont en charge de la mise en œuvre des opérations de lutte (en mer, dans les eaux côtières et sur le littoral).

 

l’Unified Area Command (UAC) de la Nouvelle Orléans.
l’Unified Area Command (UAC) de la Nouvelle Orléans.
Dernière modification: 02/11/2010