Vous êtes dans :

Cuve au Brésil

Nom
Cuve au Brésil
Date de l'accident
05/05/1983
Lieu
Brésil
Zone du naufrage
Etat de São Paulo
Zone du déversement
Eaux intérieures
Cause de l'accident
Collision
Nature polluant
Tétrachlorure de carbone, chloroforme, 1,2 dichloroéthane et 1,1,2-trichloroéthane
Quantité déversée
500 m³
Type de navire / structure
Cuve (de stockage)

Le 5 mai 1983, un camion-citerne entre en collision avec une cuve de stockage provoquant le déversement de 500 m³ de produits chimiques (dont du tétrachlorure de carbone ; du chloroforme ; du 1,2 dichloroéthane et du 1,1,2-trichloroéthane) dans les rivières voisines Pinheirinho et Avecuia au Brésil.

Impact

L’accident a lieu dans une usine située sur un plateau. Les produits se déversent dans les deux rivières voisines Pinheirinho et Avecuia qui alimentent en eau la ville de Porto Feliz, dans l’état de Sao Paulo, au Brésil. Une analyse rigoureuse est menée sur une série de puits profonds directement reliés sur la réserve d’eau de la ville. Le puits principal de la compagnie est fermé en raison de la forte teneur en composés organiques détectée. Plusieurs exploitations agricoles voient aussi leurs ruisseaux et lacs contaminés. Des poissons morts sont observés sur les rives de la rivière Pinheirinho.

Lutte

Les produits impliqués dans cet accident sont des solvants chlorés, plus lourds que l’eau. Déversés dans l’eau, ils coulent sans se dissoudre. Les opérations de pompage des polluants débutent par les eaux profondes proches du lieu de déversement. En 5 jours d’opération, 20 m³ de produits sont récupérés. Un dragage permet d’enlever entre 0,5 et 1 mètre de vase contaminée dans le fond du lac.

Source :

- Hydrological aspects of accidental pollution of water bodies / World Meteorogical Organization, 1992, n°754, 208pages.

Dernière modification: 05/06/2014

Voir aussi

1,2 dicholoroéthane, Guide d'intervention chimique