Vous êtes dans :

Coral Bulker

Nom
Coral Bulker
Date de l'accident
25/12/2000
Lieu
Portugal
Zone du naufrage
Viana do Castelo
Zone du déversement
Zone portuaire
Cause de l'accident
Echouement
Produit transporté
19 000 tonnes de bois + 630 tonnes de fioul lourd + 100 tonnes de gazole et de lubrifiants
Nature polluant
Fioul lourd et gazole
Quantité déversée
630 tonnes de fioul lourd + 70 tonnes de gazole
Type de navire / structure
Vraquier
Date de construction
1991
Lieu de construction
Imabari Zosen, Imabari (Japon)
Longueur
169,03 m
Largeur
27,23 m
Tirant d'eau
9,70 m
Pavillon
Hong Kong
Propriétaire
Alderran Shipping
P&I Club
The london steamship owners mutual insurance asso ltd
Société de classification
Nippon kaiji kyokai, Japon

Le 25 décembre 2000, dans une mer agitée, le vraquier Coral Bulker, enregistré à Hong Kong et en provenance de Tallinn (Estonie), est au mouillage, en attente pour entrer dans le port de Viana do Castello (Portugal) avec une cargaison de copeaux de bois et de bois. À 23h, le navire heurte une diguedu port. Sa cale est gravement endommagée et le réservoir tribord n°4 ainsi que la salle des machines sont inondés. L'ensemble de l'équipage est alors évacué par hélicoptère.

 

Les 100 à 150 tonnes de fioul lourd de propulsion présents à bord du navire s’échappent et polluent les plages situées dans les zones au nord et au sud du port, ainsi que l'estuaire de la rivière Lima. Les opérations de nettoyage à terre permettent de récupérer 6 500 sacs de sable et de polluant mêlés. Le port de Viana do Costello est protégé par des barrages flottants.

 

L'entreprise de sauvetage TITAN Marine, contractée par le P&I Club pour enlever l'épave sous  l’autorité de la marine portugaise, dépêche sur place depuis Fort Lauderdale (Floride, USA) et Newhaven (GB) des moyens humains et matériels.

 

Une certaine quantité d’huile de graissage et du carburant sont toujours présent à bord du navire. Le 21 janvier, après quelques interruptions dues à des rafales de vent, 42 tonnes sont finalement pompées et transférées à terre dans des camions-citernes et huit tonnes d'émulsion sont récupérées à la surface de l'eau.

 

Les troncs d'arbres stockés sur le pont, les panneaux de cales, et enfin, le bois et les copeaux de bois stockés dans les cales sont déchargés. Les vagues balayant régulièrement le pont du navire  rendent les opérations de déchargement difficiles.

 

La stratégie élaborée par TITAN Marine pour gérer l'opération consiste à hisser l'épave sur le quai du port, afin de découper l’épave en toute sécurité.

 

Dans un premier temps, les superstructures sont enlevées, une tâche qui a pris trois semaines. Puis le navire est découpé en deux parties avec un burin pilon de 17 tonnes guidé à partir d'un treuil installé au sol et par l'une des grues spécialement construites à proximité. Une fois cette opération difficile et risquée complétée avec succès, la partie avant du Coral Bulker est hissée au sommet du môle grâce à des chaînes et des treuils fixés sur la partie intérieure de la digue.

 

L'enfouissement dans la digue de ces panneaux de 7,5 m de long, 7 mètres de large et pesant 80 tonnes chacun, n'est pas une tâche facile. Le mouvement de traction est synchronisé à partir d'une tour de contrôle mise en place sur le brise-lames à l'aide de pièces de rechange de la superstructure du navire. Le découpage des tôles de la partie avant s’achève le 25 mars 2001. La poupe est hissée sur le môle, le 9 juin et les opérations la concernant se déroulent de la même manière que pour la proue.

 

Le site est ensuite entièrement restauré.

Le pont du Coral Bulker
Le pont du Coral Bulker
Hissage sur le môle avant découpage
Hissage sur le môle avant découpage
Dernière modification: 02/06/2003

Voir aussi

Bulletin d'information du Cedre, N°18 :"Le Coral Bulker, 25 décembre 2000, un “cadeau” de Noël bien encombrant"

CD-ROM « Remoçao do N/M "Coral Bulker" » : Direcçao Geral de Marinha, Serviço de Combate à Poluiçao no Mar por Hidrocarbonetos, Praça do Comércio, 1188 Lisboa Codex, Portugal