Vous êtes dans :

Braer

Nom
Braer
Date de l'accident
05/01/1993
Lieu
Iles Shetland, Royaume Uni
Zone du naufrage
Pointe sud des Iles Shetland
Zone du déversement
Pleine mer
Cause de l'accident
Echouement
Quantité transportée
84 500 tonnes
Nature polluant
Pétrole brut
Quantité déversée
84 500 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Date de construction
1975
Longueur
241,51 m
Largeur
40,06 m
Pavillon
Libérien
Propriétaire
Braer Corp.

Ayant choisi la route la plus courte, mais aussi la plus dangereuse, pour se rendre de la Norvège au Canada, le pétrolier libérien Braer subit dans la nuit du 4 janvier 1993 une avarie de machine dans une forte tempête. En effet, de l’eau s’est infiltrée dans les soutes du navire. L’équipage est évacué le 5 au matin. Cette évacuation et l’absence de remorqueur de haute mer dans cette zone font que le navire s’échoue vers 11h20 à l’ouest de Sumburgh Head, au sud des îles Shetland. Il se brise progressivement laissant échapper sa cargaison de pétrole brut.

Du matériel de lutte et des spécialistes de la lutte antipollution sont rapidement mobilisés. Mais les conditions météorologiques interdisent toute intervention en mer et limitent sérieusement les opérations de lutte sur la côte. Ainsi la majeure partie du pétrole restant se déverse et se disperse grâce à l’action des vagues.

Les autorités décrètent une vaste zone d’interdiction de pêche autour du navire. Des fermes de saumon un peu plus au nord sont, elles aussi, touchées et se verront au fil des mois obligées de détruire leurs stocks de poissons, ayant atteint la taille commerciale, impropres à la consommation. Des troupeaux de moutons élevés en plein air souffrent également de cette pollution. Des aérosols d’hydrocarbures souillent les toits des maisons.

Plus de 2000 victimes réclament des dommages et intérêts à l’armateur, à son assureur et au FIPOL (fond international d'indemnisation pour les dommages dus à la pollution par hydrocarbures). La plupart des demandes sont réglées à l’amiable dans la limite des trois ans autorisés par le FIPOL dans ce type de cas. Les autres demandeurs engagent des procédures juridiques qui seront l’une après l’autre réglées hors tribunal au cours des trois années suivantes, les dernières négociations sont conclues en octobre 2001. Le montant total des indemnités versées s’établit à £58,4 millions, dont £52,2 millions payés par le FIPOL.

Cet accident soulève de larges interrogations dans le pays sur la question de la sécurité maritime, et une commission d’enquête nationale (commission Donaldson) est créée. Son rapport, présenté au Parlement en mai 1994 sous le titre « Safer ships, cleaner seas » (Des bateaux plus sûrs, des mers plus propres) propose une série de changements importants dans la prévention des pollutions et des moyens de lutte à l’échelle nationale. Ces mesures tournées vers le risque de pollution par un navire de passage n’empêcheront pas la marée noire du Sea Empress, accident d’approche portuaire, au Pays de Galles en 1996.

Le Braer livré à une mer déchaînée
Le Braer livré à une mer déchaînée
Dernière modification: 02/05/2004

Voir aussi

Journée d'information du Cedre 1995, Les leçons de l'accident du Braer

Bulletin d'information du Cedre, N°8 : "Médias et pollutions par hydrocarbures"

Bulletin d'information du Cedre, N°5 : "Évaluation des techniques de nettoyage des plages"

Bulletin d'information du Cedre, N°2 : "Dommages économiques causés aux activités halieutiques"

Liens externes

ITOPF, Résumé et bibliographie

LPO, Fiche accident et action de la LPO.