Vous êtes dans :

Bona Fulmar

Nom
Bona Fulmar
Date de l'accident
18/01/1997
Lieu
Manche
Zone du naufrage
Au large de Dunkerque
Zone du déversement
Pleine mer
Cause de l'accident
Collision
Quantité transportée
60 000 tonnes
Nature polluant
Essence
Quantité déversée
7 000 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Longueur
240,00 m
Pavillon
Bahaméen

Le 18 janvier 1997, le pétrolier bahaméen Bona Fulmar fait route de Rotterdam vers New York en Mer du Nord dans un épais brouillard avec une cargaison de 60 000 tonnes d’essence lorsqu’il entre en collision avec le chimiquier Mexicain Teoalt au large de Dunkerque. Une citerne du Bona Fulmar se déchire et 7 000 tonnes d’essence sans plomb se déversent. Par chance le Teoalt n’est pas sérieusement endommagé et parvient à se rendre à Rotterdam.

Les navires circulant dans cette zone sont prévenus du risque d’incendie et d’explosion. 6 remorqueurs sont sur place mais il n’y a pas de mise en place d'un important dispositif de lutte car la majeure partie de l’essence déversée s’évapore et se disperse rapidement. Il n’y a pas de trace visible de pollution, l’odeur d'essence dans l'air se dilue et la fuite minime sera stoppée par la réparation de la brèche. Cependant deux plongeurs, qui inspectent le bateau et effectuent des réparations d’urgences, sont incommodés par les vapeurs. Le Bona Fulmar est finalement remorqué à Brest.

Dernière modification: 08/02/2007

Voir aussi

Lettre du Cedre N°20, Janvier 1997

Liens externes

MCA (Maritime Coastguard Agency), Information Relating to Pollution Risks in the UK .

IMO (Internationa lMaritime Organization), Report on incidents involving HNS

WWF, Recent Shipping Incidents in UK and Surrounding waters