Vous êtes dans :

Baltic Carrier/Tern

Nom
Baltic Carrier/Tern
Date de l'accident
29/03/2001
Lieu
Danemark
Zone du naufrage
Détroit de Kadet, dans l’est des Iles du Jutland, Mer Baltique
Zone du déversement
Pleine mer
Cause de l'accident
Collision
Quantité transportée
30 000 tonnes
Nature polluant
Fioul lourd
Quantité déversée
2 700 tonnes
Type de navire / structure
Pétrolier
Date de construction
2000
Pavillon
Marshallais (Iles Marshall)

Circonstances de l’accident

Dans la nuit du 28 au 29 mars 2001 vers 00h30 alors que la tempête fait rage en mer Baltique, le cargo Tern entre en collision avec le pétrolier Baltic Carrier à la limite des eaux allemandes et danoises à environ 16 nautiques au sud-est des îles danoises Falster et Mön, dans le détroit de Kadet.

Le Tern, cargo battant pavillon chypriote, a quitté Cuba pour se rendre en Lettonie avec une cargaison de sucre. Le Baltic Carrier, pétrolier enregistré aux îles Marshall, transporte 30 000 tonnes de fioul lourd, vient d'Estonie et se dirige vers Göteborg en Suède avant sa destination finale qui est Milford Haven au Pays de Galles.

L'étrave du Tern ouvre une large brèche sur le pétrolier Baltic Carrier sur tribord. Le Tern gagne par ses propres moyens le port allemand de Rostock.

La quantité de fioul lourd perdue en mer, initialement évaluée par le commandant du pétrolier entre 1500 et 1900 tonnes, est ensuite corrigée à 2 700 tonnes.

Au moment de l'accident, les conditions météo-océaniques sont mauvaises. En mollissant, le vent passe secteur sud-ouest, poussant les nappes vers les eaux danoises et les îles Mön et Falster.

Le Baltic Carrier après la collision (source : DR)
Le Baltic Carrier après la collision (source : DR)

Navire et cargaison

Le Tern est un vraquier de 20 360 t de jauge brute construit en 1973, classé par l'American Bureau of Shipping. Le Baltic Carrier est un pétrolier double coque de 23 335 t de jauge brute construit en 2000, classé par Norske Veritas.

Le pétrole transporté par le Baltic Carrier est un fioul lourd. Malgré sa tendance à former une émulsion inverse stable qui le rend visqueux, le séjour de ce pétrole en mer est de courte durée et il reste pompable.

Lundi 2 avril 2001, deux navires arrivent sur zone pour alléger le Baltic Carrier. Il est remorqué le 7 avril, vers un chantier naval en Pologne pour réparation une fois l'opération achevée.

Mesures prises et assistance extérieure

Les premiers jours suivant l'accident, les conditions météo rendent les opérations de lutte en mer difficiles. Douze navires danois, suédois et allemands interviennent, soit pour chercher les nappes en mer, soit pour faire de la récupération. Dimanche 1er avril 2001, 940 tonnes sont récupérées en mer. Une surveillance aérienne et satellitaire est maintenue depuis le début des opérations. A la différence de ce qui s'était passé pour l'Erika, les conditions météorologiques permettent aux satellites de "voir" cette pollution et des images sont fournies par l'agence spatiale européenne.

Lutte à terre et impact environnemental

Dès le 29 mars, des nappes d'hydrocarbures atteignent les quatre îles danoises du détroit de Groensund. Les zones principalement touchées se situent entre Faroe Bridge et Bovsted Battery dans la partie nord et de Harbolle Harbour à Harbolle Pynt dans la partie ouest. Quelques arrivages sporadiques sont observés entre Skansepynt et Hestehoved.

Opération de nettoyage (source Cedre)
Opération de nettoyage (source Cedre)

Le quartier général des opérations de lutte à terre est établi le 30 mars à Stubbekobing par les autorités danoises. Plusieurs ports de la zone sont fermés par des barrages. Huit sites de nettoyage sont activés.

220 personnes (protection civile et bénévoles) travaillent sur les chantiers de nettoyage. Lundi 2 avril, le littoral pollué s'étend sur une quinzaine de kilomètres.

A partir du 1er avril, les conditions météorologiques sont excellentes, sans vagues, ni vent. Le pétrole est confiné sur l'eau par des barrages flottants, puis récupéré manuellement ou à l'aide d'engins de travaux publics. Le polluant est ensuite stocké sur la berge dans des capacités de stockages provisoires avant d'être évacué pour traitement.

La phase de dépollution grossière assurée par la Sécurité Civile se termine le mardi 10 avril, les municipalités prennent le relais des travaux de dépollution.

Sur certains sites, la seconde phase des opérations, le nettoyage des rochers et de la végétation littorale commence en mai 2001.

Au total, 3 950 tonnes de déchets pollués sont collectées par la Sécurité Civile et 6 800 tonnes supplémentaires après le 10 avril 2001, qui comprennent une grande quantité de sable (sans algues, ni macro-déchets) sont évacués sur le site de Nykobing. Le reste est incinéré dans le centre chimique de Nyborg. 250 m³ sont retrouvés dans le bulbe d'étrave du Tern.

En ce qui concerne les oiseaux, 2500 cadavres sont ramassés en mer et sur le littoral.

Assistance européenne

Les autorités danoises demandent à l'Europe une mobilisation de la Force d'intervention communautaire (Task force). Trois spécialistes, un fonctionnaire de la Commission Européenne et deux membres de l'équipe du Cedre, partent au Danemark le dimanche 1er avril 2001. Ils procèdent sur place à la reconnaissance des sites pollués et à l’inventaire des techniques de luttes employées. Leur mission se termine le 5 avril. Au total, ils estimeront le littoral impacté à environ 50 km linéaire et émettront des recommandations concernant la sécurité maritime en mer Baltique mais également en matière d’organisation, d’équipement et de formation.

Zone affectée par la pollution
Zone affectée par la pollution
Dernière modification: 23/07/2014

Voir aussi

Bulletin d'information du Cedre N°15 : "Accident du Baltic Carrier"

Lettre Technique Eaux Intérieures, 2004, n°2

Liens externes

Rapport de mission des experts européens de la Task Force Commission européenne