Vous êtes dans :

Amazzone : les impacts

Les oiseaux

Les premiers oiseaux mazoutés s’échouent à Ouessant le premier février, puis ensuite sur le continent. La plupart des volatiles marins proviennent de la région d’Ouessant. D’après la station ornithologique de l’Ile Grande, il s’agit de fous de bassan (Sula bassana), mais surtout de guillemots immatures, et de pingouins torda (Alca torda). Les conséquences de la marée noire sur cette espèce sont d’autant plus graves que ce sont les pingouins reproducteurs qui sont touchés.

Le recensement et le sauvetage sont organisés par les bénévoles de la Société de Protection de la Nature en Bretagne (SEPNB) et de la Ligue de la Protection de Oiseaux (LPO). Dans les cliniques de Pleumeur-Bodou et de Lannion, un taux de mortalité particulièrement important est constaté. Un oiseau démazouté a de très faibles chances de survie car le pétrole visqueux colle aux plumes et surtout attaque ses tissus. Au total, le pétrole de l’Amazzone tue près de 5 000 oiseaux.

Oiseaux victimes de la pollution de l'Amazzone
Oiseaux victimes de la pollution de l'Amazzone

Impact économique

Par mesure de précaution, les produits provenant des zones de mariculture et de pêche à risques sont interdits à la vente. A la suite du signalement d’une mortalité importante de coques et de palourdes en baie de Douarnenez, la pêche est temporairement interrompue. Pour protéger le consommateur, des stocks de poissons et crustacés, coquillages, algues, … sont détruits.
Grâce à la pose des barrages, les installations piscicoles ne sont guère exposées. En rade de Brest, la culture des huîtres en eau profonde ne subit aucun dommage. Dans de très rares cas, les casiers ou les bateaux des marins pêcheurs sont souillés par le pétrole.
Bien que l’essentiel des déchets soit du pétrole piégé dans des pelotes de goémon, l’activité des goémoniers ne souffrira pas car les goémons se seront reconstitués avant la récolte.

Les professionnels du tourisme sont inquiets car ils craignent une baisse des fréquentations. De plus, les dépollutions répétées ont parfois réduit le cordon littoral. Certaines plages comme celles d’Audierne, ont « fondu ». L’image de marque du littoral est entachée. Mais le littoral sera nettoyé avant l'été et les dommages à l'économie touristique seront finalement minimes.

Impact écologique

La faune et la flore ont apparemment subi peu de dommages. Les champs d’algues du Nord Finistère, qui découvrent à marée basse, peuvent avoir été touchés par la pollution. Les barrages anti-pollution posés pour protéger les parcs à huîtres des Abers ne sont pas infaillibles. Les vagues peuvent faire passer le pétrole par dessus les barrages. Des questions sur les effets à long terme se posent. Les programmes scientifiques et techniques mis en place après la pollution de l'Amoco Cadiz sont relancés, et des collaborations se mettent en place. Il en sortira plusieurs articles mais aucun bilan écologique global.

Dernière modification: 01/07/2003