Vous êtes dans :

Admiral Kuznetsov

Nom
Admiral Kuznetsov
Date de l'accident
14/02/2009
Lieu
Mer Celtique
Zone du naufrage
80 km au sud ouest de Cork, Irlande
Zone du déversement
Pleine mer
Cause de l'accident
Chargement / déchargement
Nature polluant
Hydrocarbure soute
Quantité déversée
300 à 500 tonnes d'hydrocarbures
Type de navire / structure
Navire militaire
Date de construction
1983
Lieu de construction
Nikolayev, Ukraine
Longueur
306,50 m
Largeur
72,30 m
Tirant d'eau
9,10 m
Pavillon
Russe

L'accident

Le 14 février 2009, le programme de surveillance satellitaire CleanSeaNet de l'Agence Européenne de Sécurité Maritime (AESM) repère une nappe d'hydrocarbures à 80 km au sud ouest de Cork (Irlande). Celle-ci s'étend sur une superficie de 22,5 m². Le Centre irlandais de coordination du sauvetage en mer (MRCC) puis la Garde Côtière irlandaise sont alors alertés de la situation. Le porte avions Russe Admiral Kuznetsov est suspecté d'être à l'origine de la pollution.

Les gouvernements irlandais et russe sont en désaccord sur l'ampleur du déversement. En effet, la marine russe estime un déversement de 20 à 30 tonnes alors que la Garde côtière irlandaise l'estime de 300 à 500 tonnes. C'est le plus grand déversement de pétrole autour des îles britanniques depuis le Sea Empress en 1996.

Le Gouvernement irlandais fait rapidement appel à l'AESM afin d'obtenir une assistance dans le cadre de la lutte antipollution. Le navire récupérateur Galway Fisher est mobilisé le 17 février mais comme il apparaît rapidement qu'aucun danger ne menace les côtes irlandaises, il est démobilisé deux jours plus tard.

Deux semaines plus tard, la Russie reconnaît officiellement que la marée noire au large de l'Irlande a bien été causée lors d'une opération de ravitaillement d'un de ses navires de guerre, le porte avions Admiral Kuznetsov. L'enquête interne menée par la Russie en suggère que les causes de cet incident seraient dues à une défaillance technique couplée à une erreur une humaine.

Lutte

Le suivi de la pollution est réalisé conjointement par l'Irlande et la Grande-Bretagne, grâce à un aéronef et plusieurs navires. Une surveillance basée sur l'analyse d'images satellites est mise en place et des prévisions de dérive de nappe sont réalisées. Aucune pollution côtière n'a été à déplorer.

Le coût total des opérations de suivi de la pollution s'élève à 318 000 dollars américains (260 000 €€), somme en partie prise en charge par la Russie.

 

Le porte avions Admiral Kuznetsov
Le porte avions Admiral Kuznetsov

 

Sources :

- Oil Spill intelligence Report, 19/02/2009, Origins of spill off Ireland disputed
- Infomonde.be
- Journal de l'environnement
- Sea Alarm Foundation

Dernière modification: 11/06/2010

Voir aussi

Lettre Technique Mer - Littoral, 2009, n° 25