Vous êtes dans :

Évaluation du vieillissement

Afin de simuler au laboratoire les principaux processus de vieillissement (évaporation et émulsification), les pétroles à étudier sont soumis à une procédure systématique de tests.

Les bruts sont distillés à 3 températures différentes (températures de vapeurs de 150, 200 et 250°C), la distillation à 250°C étant répétée afin de compléter la simulation du vieillissement en photo-oxydant cet échantillon l’équivalent de 4 jours en conditions réelles.

Les résidus ainsi préparés sont alors émulsionnés avec de l’eau de mer à différents taux (teneurs en eau voisines de 50, 66% et 75%).

En complément du brut initial, on obtient ainsi 13 échantillons représentatifs des évolutions potentielles en mer (Daling and Strøm, 1999).

Les émulsions sont caractérisées par diverses mesures physiques (viscosité, densité, teneur en eau) et le jeu de données propre à chaque pétrole brut peut alors alimenter des modèles de simulation des évolutions, en faisant varier en particulier les températures et vitesses de vent.

La matrice de test proposée dans le cadre de cette étude est notamment en accord avec les données d’entrées requises par l’Oil Weathering Model du SINTEF.

 

 Tableau : Matrice des caractérisations et préparations d’échantillons réalisées sur les bruts

Caractérisations

Brut

Résidus de distillation

(température de vapeurs)

 

150°C+

200°C+

250°C+

250°C ph. ox.

Volume évaporé (%)

Résidu (% poids)

Densité

Point d’écoulement (°C)

Point d’éclair (°C)

Viscosité à 25°C (mPa.s)

Viscosité de l’émulsion à 50% en eau

Viscosité de l’émulsion à 75% en eau

Viscosité de l’émulsion au % max.

Teneur en eau maximale (%)

T1/2 pour maximum d’eau (min)

Asphaltènes / Paraffines

-

-

m

m

m

-

-

-

-

-

-

c

m

m

m

m

m

m

m

m

m

m

m

c

m

m

m

m

m

m

m

m

m

m

m

c

m

m

m

m

m

m

m

m

m

m

m

m

-

-

m

m

m

m

m

m

m

m

m

-

Courbe de distillation jusqu’à 250°C

 

 m: mesuré / - : non pertinent / c: calculé à partir des mesures  réalisées sur le résidu à 250°C