Vous êtes dans :

Cellules flottantes

Les cellules flottantes du Cedre, placées in situ, servent à étudier le comportement de pétroles ou de substances chimiques flottantes en cas de déversement accidentel en mer.

Caractéristiques

Les cellules flottantes, d’une dimension unitaire de 3 x 3 mètres, sont constituées d’une armature en aluminium supportant une bâche souple qui plonge à 2,5 mètres de profondeur. Cette bâche délimite un volume d’eau tout en restant soumise à l’influence des conditions météo-océaniques (vagues, agitation de surface, pluie, vent, ensoleillement…). Ces conditions environnementales sont enregistrées en continu à l’aide d’une station météorologique.

Ce dispositif permet d’étudier le devenir d’une substance en réplicat afin de valider statistiquement les résultats (6 cellules flottantes).

 

Echantillonnage de surface de xylènes
Echantillonnage de surface de xylènes

Principes d’utilisation

Ce dispositif est utilisé pour de nombreuses études :
 - suivi du devenir et du vieillissement d’hydrocarbures ou de produits chimiques flottants. Les tests sont conduits sur des volumes allant de 10 à 50 litres et ils s’étalent sur une durée de 5 jours.
 - évaluation de l’efficacité de produits dispersants selon le degré de vieillissement du polluant ou selon le mode d’application.
 - évaluation de l’efficacité de desémulsifiant, d’absorbant ou de produit coulant.

 

En complément des études sur la physico-chimie des substances, des tests en écotoxicité peuvent être réalisés en immergeant au sein des cellules des cages contenants des organismes marins (Mytilus edulis).

Déversement de produit chimique dans la cellule
Déversement de produit chimique dans la cellule