Vous êtes dans :

Bassin extérieur

Le bassin d’eau de mer du Cedre permet de déployer des équipements de lutte, avec déversement réel de pétrole, pour les tester ou dans le cadre de formations pratiques.

Le bassin du Cedre
Le bassin du Cedre

 

Formation pratique : mise à l'eau d'un barrage
Formation pratique : mise à l'eau d'un barrage

Caractéristiques

Ce bassin s'étend sur une surface de 1 900 m2 (59 m x 35 m). Sa profondeur varie généralement entre 2 et 3 mètres.

Ses parois sont constituées de plans inclinés, à l’exception de l’un de ses côtés qui est composé d’un plan vertical. Il est doté de pontons flottants à géométrie modulable.

 

Principes d'utilisation

Le bassin est utilisé pour effectuer les exercices pratiques de confinement-récupération lors des stages pratiques. 

A cette occasion, les stagiaires sont invités à déployer et replier plusieurs types de barrages flottants afin d’en mesurer les avantages et contraintes d’utilisation. Ils ont également l’opportunité de se familiariser avec différents types d’ancrages. Ils organisent un chantier de récupération au cours duquel ils utilisent plusieurs types de récupérateurs qu’ils peuvent comparer en situation réelle en termes de débit, sélectivité, contraintes de mise en œuvre.

Déversement de bitume chauffé à 200°C
Déversement de bitume chauffé à 200°C

La zone de travail dans laquelle les hydrocarbures sont déversés est délimitée par des passerelles flottantes à partir desquelles les stagiaires peuvent mettre en œuvre des lances à eau pour améliorer le confinement du polluant et diriger celui-ci vers les récupérateurs. Enfin, pour parfaire la récupération du polluant, les participants peuvent épandre des absorbants.

Le terre-plein  à proximité du bassin est utilisé pour des exercices de déploiement de bacs de stockage.

Vous retrouverez des images de ces exercices dans la vidéo de présentation du Cedre.

Le bassin est également utilisé à plusieurs reprises chaque année, dans le cadre de l’activité d’évaluation de matériels et de techniques de lutte du Cedre. Des tests de matériels de récupération d’hydrocarbures sur plan d’eau sont régulièrement réalisés.

 Voir la rubrique Tests de matériels et produits de lutte

D’autres utilisations spécifiques peuvent régulièrement apparaître, comme par exemple des expositions, démonstrations de matériels en lien avec les fournisseurs.

 

Lors de l'accident de l'Erika, les moyens lourds de lutte en mer (pompes, récupérateurs, injection annulaire d'eau...) prévus en cas de fuite lors des opérations de pompage de l'épave y furent testés sur du fioul lourd émulsionné.

Le suivi quotidien du styrène monomère immergé au fond de ce bassin dans des citernes en inox a permis de valider le choix technique du système de pompage de la cargaison du Ievoli Sun.