Vous êtes dans :

IRA-MAR, 2022

Renforcement de la coopération pour la lutte contre les pollutions en mer et les risques chimiques dans les ports

 Logo du projet :

Dates

Budget 

Financement 

Coordinateur

Pays bénéficiaires & Partenaires

2022-2024

 622 951 € dont 500 000 € (Union européenne/DG-ECHO)

Union européenne (DG-ECHO)

 SGMer (France)

Agence Nationale de Protection de l’Environnement - ANPE (Tunisie)

Cedre (France)

Direccao General Da Autoridade Maritima (Portugal)

ISPRA (Italie)

Ministerio de Transportes, Movilidad y Agenda Urbana (Espagne)

Ministère de la Transition Énergétique et du Développement Durable (Maroc)

Stichting Sea Alarm (Belgique)

Transport Malta (Malte)

Objectifs et résultats attendus : Une approche intégrée des moyens de lutte en mer, sur le littoral et dans les ports.

L’expérience démontre qu’en matière de protection civile, la coopération transfrontalière contribue à une prévention et préparation plus efficaces face aux catastrophes liées aux risques de pollution.

Par ailleurs la préparation à la lutte contre les pollutions doit par essence s’adapter en permanence à l’évolution des menaces et des techniques de lutte en tenant compte des organisations qui y concourent. C’est l’objet du projet  IRA-MAR « Improving the Integrated Response to pollution Accident at sea & chemical risk in port » qui a pour objectif d'accompagner les pays riverains de l’Ouest du bassin méditerranéen et de l’Atlantique (l'Espagne la France, l'Italie, Malte, le Maroc, le Portugal et la Tunisie) afin d'améliorer les dispositifs de préparation et de lutte contre les risques de pollution (y compris les risques liés au trafic de substances nocives et potentiellement dangereuses dans les ports) grâce à une approche intégrée des moyens de lutte en mer, sur le littoral et dans les ports.

 
Tirer les leçons des précédents accidents :

En effet, les ports sont les points d’entrée et de sortie des produits chimiques, qui y sont manutentionnés mais aussi de gaziers et sont particulièrement exposés aux risques chimiques dont les nuages chimiques, comme l’a démontré l’accident dans le port de Beyrouth où 2 explosions ont eu lieu en 2020. Bien que n'ayant pas produit de pollution marine, la seconde explosion, de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées dans un hangar de la zone portuaire, avait provoqué des dégâts humains et matériels considérables non seulement parmi les navires mouillant au port ou se trouvant au large mais à travers la ville de Beyrouth également.

Continuité du projet WESTMoPoCo sur la coopération régionale établie.

Le projet s’inscrit dans la continuité d’un précédent projet WESTMoPoCo (Western Mediterranean Region Marine Oil and HNS Pollution Cooperation) qui avait pour objectif de soutenir la coopération entre les pays bénéficiaires en matière de préparation et de lutte contre la pollution marine par les hydrocarbures et les substances nocives et potentiellement dangereuses (SNPD), qui avait conduit à l’élaboration du Manuel d’intervention SNPD qui rassemble des recommandations opérationnelles sur les phases de préparation et d’intervention en cas d’évènement de pollution en mer impliquant des SNPD.

 

   

Les grands axes de travail :

Outre la mission de coordination et communication confiée au SGMer, le projet comprend 4 axes de travail : 

  

  

Contributions du projet IRA-MAR aux dispositifs nationaux et mécanismes de coopération régionale :
  • l’Initiative OuestMED et dont les pays se sont engagés à travailler ensemble pour renforcer la sécurité maritime et la lutte contre la pollution marine (priorité n° 1 de la feuille de route) ;
  • Le plan d’action publié par l’EMSA en 2007, pour la préparation et la lutte contre les substances potentiellement nocives et dangereuses ;
  • La mise à jour de l’ensemble des dispositifs d’urgence nationaux des pays bénéficiaires (révision de l’instruction POLMAR en France).
Dernière modification le 11/08/2022
Ce site utilise des services tiers qui utilisent des cookies ou des technologies similaires, pour collecter des informations à des fins statistiques ou pour proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêts.